La couverture du nouvel album de Van Morrison.

Un lutteur professionnel Mohawk à la retraite poursuit le chanteur Van Morrison pour l’utilisation de son image sur la couverture d’un album à venir.

Billy Two Rivers, un lutteur professionnel de longue date devenu politicien et militant du territoire mohawk de Kahnawake près de Montréal, a déposé jeudi la poursuite au tribunal américain de première instance contre Universal Music Group et le musicien.

M. Two Rivers prétend qu’une photo de lui figure sur la couverture du nouvel album de Van Morrison, «Roll With the Punches», dont le lancement est prévu le 22 septembre.

La photographie en noir et blanc fait également partie du matériel promotionnel de l’album.

L’avocat new-yorkais Michael Graif a déclaré vendredi que la photographie est utilisée sans en informer ni obtenir le consentement de son client et que M. Two Rivers réclame des dommages non précisés.

Me Graif a expliqué que son client a été contrarié d’apprendre par un proche que son image, probablement issue d’un élément promotionnel d’un combat de lutte au Royaume-Uni, a été utilisée sans l’en informer.

Les courriels envoyés par La Presse canadienne à la maison de disque et au responsable des relations publiques du chanteur étaient demeurés sans réponse au moment de publier.

Billy Two Rivers, âgé de 82 ans, a passé près d’un quart de siècle dans le ring. Il a aussi été acteur et s’est impliqué en politique à Kahnawake durant deux décennies.

«Il a une réputation internationale en tant qu’ex-lutteur professionnel et que leader et aîné chez les Premières nations, a affirmé Michael Graif. Sa réputation est certainement très précieuse et il est le seul qui a le droit de l’exploiter.»

Selon l’avocat de Billy Two Rivers, la poursuite a été déposée à New York parce que c’est là que les accusés ont leur siège social et là où l’album et les préventes utilisant l’image sont promues.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!