Lourd
Flawless Gretzky
H.I.M. History in the Making
Note:

Du gros, gros rap. Pour les amateurs de trap et de gangsta rap américain, Flawless Gretzky sort de nulle part (et de prison) avec cet album. Il a décidé de raconter son parcours difficile, lui qui a grandi dans la Petite-Bourgogne et qui vient de purger une peine de six ans de pénitencier. En résulte un album qui décape. Un flow très solide, mais sans grande originalité, sur des beats assez simples, c’est suffisant pour donner un bon hochement de tête. Flawless Gretzky offre un album complètement inattendu dans le paysage musical québécois, mais sa contribution est plus que bienvenue

– Alexis Boulianne

Plus pop que punk
I Prevail
Lifelines
Note:

I Prevail, groupe qui s’est fait connaître sur le web avant de sortir ce premier album, propose un rock alternatif tantôt métal, tantôt punk. Dans son genre, sa musique est accessible. Cependant, si vous faites attention aux paroles, vous pourriez être déçu. Pour une formation de rock-métal-punk, elles sont parfois un peu trop soft à notre goût, un peu trop pop. Sur Chaos, les musiciens ne cessent de répéter la phrase «Home is where you make it». Sur My Heart I Surrender, ils chantent «Will our stars ever align? Will two hearts, beat in time?» On dirait des paroles de Taylor Swift, bien franchement. En concert au Metropolis mardi.

– Virginie Landry

Déjà vu
The Barr Brothers
Queens of the Breakers
Note:

Dans son troisième opus, le trio montréalais s’éloigne du bon vieux folk americana avec des compositions bien ficelées, mais on a une étrange impression de déjà-vu trop souvent pendant l’écoute. Song That I Heard, sans doute le morceau le plus réussi, porte un titre un peu ironique tant la majorité des chansons sur l’album nous font penser à d’autres artistes (The Sadies, Radiohead, Springsteen et The War on Drugs, avec qui le groupe part en tournée d’ailleurs). Il semble que le trio a voulu en faire trop et explorer d’autres horizons, quitte à s’éloigner de son originalité et de sa simplicité efficace.

– Carine Touma

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!