Alliance Vivafilm Paranorman

«Idéalement, on vous aurait enchaînés à vos sièges, on vous aurait fait avaler de force des tonnes de caféine et de sucre et on vous aurait parlé de tous les films de notre programmation pendant 17 jours d’affilée. Mais malheureusement, cela n’est pas possible.»
Pas moins de 160 longs métrages et de multiples courts seront projetés durant le festival de films de genre le plus singulier en son genre. Avant-goût.

C’est ainsi que Mitch Davis, co-directeur de la programmation de Fantasia, a exposé la situation lors d’une conférence de presse hier matin à l’Université Concordia. Un lieu où l’événement a élu domicile depuis 10 ans déjà.

Au cours de la traditionnelle présentation des bandes-annonces des films au programme, plusieurs titres ont retenu notre attention. On pense par exemple à Wrong, le nouveau bébé de Quentin Dupieux. Le réalisateur, qui fait également de la musique sous le nom de Mr. Oizo, avait suscité l’engouement avec sa première œuvre cinématographique, l’absurde Rubber, qui racontait l’histoire d’un pneu bien décidé à venger sa maman pneu, son papa pneu et toute sa famille, brûlés dans un incendie.

Et puis il y a Excision, de Richard Bates. Un drame horrifique qui a fait parler de lui à Sundance et qui met en vedette AnnaLynne McCord (l’actrice qui jouait la fille méchante de la blonde de Julia dans Nip/Tuck ou, pour faire simple, celle qui incarne Naomi Clark dans 90210). Elle sera d’ailleurs de passage à Montréal pour présenter le film. Le vénérable Malcolm McDowell tient aussi l’affiche d’Excision.

Parlant d’acteurs vénérables, on a bien hâte de voir Sushi Girl, de Kern Saxton, dans lequel brillera, sans aucun doute, Mark Hamill, alias l’original Luke Skywalker.

Parmi les événements spéciaux, notons que Fantasia rendra un mini-hommage à Jennifer Lynch, qui sera sur place pour présenter Chained ainsi que Despite the Gods, un documentaire qui la suit pendant le tournage, désastreux, d’un film mettant en vedette «une femme qui se transforme en serpent qui se retransforme en femme». On nous promet un genre de Lost in La Mancha, ce qui ne peut qu’être jouissif.

Cette année, comme toutes les autres, le cinéma asiatique occupera une grande place. Pas moins de 34 films japonais seront à l’affiche, dont For Love’s Sake, de Takashi Miike (Ichi the Killer), présenté en ouverture du fest jeudi prochain. En clôture, toutefois, la première projection en 3D faite à Concordia, à savoir celle de Paranorman, risque de créer l’événement.
Eh oui, plus qu’une toute petite semaine à attendre…

Festival International de Films Fantasia
Du 19 juillet au 7 août

Aussi dans Culture:

blog comments powered by Disqus