L'amant d'un jour

Cinemania célèbre son 23e anniversaire en présentant 54 films. Entre Le sens de la fête, du duo derrière Intouchables, qui lance le bal le 2 novembre, et Au revoir là-haut, d’Albert Dupontel, qui conclut les
 festivités 10 jours plus tard, on pourra notamment découvrir les dernières offrandes de Haneke, Lelouch, Hazanavicius, Ozon et Téchiné. Voici cinq titres à ne manquer sous aucun prétexte…

L’amant d’un jour
En belle forme depuis La jalousie, Philippe Garrel ressasse encore et toujours l’éternelle question du couple, à deux ou à plusieurs. Comme souvent, il fait appel à sa propre famille, qu’il met en scène dans un film très personnel, court et en noir et blanc. Impossible de résister à sa petite musique qui chavire l’âme à chaque fois.

Diamant noir
On désespérait de voir ce premier long métrage d’Arthur Harari qui a permis à notre Niels Schneider de repartir avec le César du Meilleur espoir masculin. Plus d’une année après que le film est sorti en France, le Québec est finalement prêt à accueillir ce drame shakespearien encensé par la critique, qui a été comparé au cinéma de James Gray.

Tadoussac
La sélection québécoise est solide cette année, avec la présentation de Nous sommes les autres. Ajoutons qu’on pourra aussi admirer Anne Dorval et Suzanne Clément dans quelques projets francophiles. C’est pourtant la nouvelle création féministe de Martin Laroche (inoubliable Les manèges humains) qui attire le plus notre attention. L’histoire sur fond de liens familiaux et de filiation semble riche d’émotions. Et c’est sans parler de la présence de la révélation Camille Mongeau, récemment récompensée à Namur.

Barbara
C’est l’année de Barbara, décédée il y a deux décennies. Après les reprises de ses chansons par Patrick Bruel et Gérard Depardieu, place au film de Mathieu Amalric. Fraîchement accueilli à Cannes, le récit déconstruit le biopic classique, confiant à la trop rare Jeanne Balibar le plus grand rôle de sa carrière. L’actrice sera d’ailleurs de passage à Montréal pour accompagner cet opus.

Un beau soleil intérieur
En compagnie d’Agnès Varda, Claire Denis est certainement la plus grande cinéaste  francophone vivante. Elle touche à la comédie pour la première fois avec cette oeuvre solaire. Juliette Binoche cherche l’amour et qui sait sur qui elle jettera son dévolu. Gérard Depardieu aurait même ses chances…

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!