Stone Circle Pictures Don Hahn

Le Centre Phi accueille ce soir Don Hahn, le légendaire producteur des classiques Beauty and the Beast
 et The Lion King. «C’est tout un honneur, déclare Don Hahn lorsqu’on le joint par téléphone en Californie. 
Je ne suis jamais allé à Montréal et ce sera très spécial. Je pense que je vais apporter un manteau chaud!»

Également cinéaste, peintre et musicien, l’homme s’entretiendra avec l’animateur Theo­­dore Ty et le public afin de livrer quelques-uns de ses secrets les mieux gardés tout en conversant évidemment à propos du domaine de l’animation.

C’est d’ailleurs lui qui a revigoré les studios Disney à une époque moribonde en élaborant un genre qui a fini par être pris au sérieux. «C’est magnifique de voir comment de plus en plus de gens apprécient l’animation, explique-t-il. Il y a 25 ou 30 ans, seulement un ou deux dessins animés prenaient l’affiche chaque année. De nos jours, il y a des projets intéressants en provenance de partout sur la planète, que ce soit du Japon, du Canada ou 
de l’Irlande.»

«À l’époque, j’ai eu de la difficulté à trouver des gens pour travailler sur The Lion King. C’était un projet non conventionnel qui suscitait des craintes.» –Don Hahn, qui a produit un des films d’animation
les plus appréciés des studios Disney

Le risque, selon lui, n’est pas de faire trop d’animations mais que cela devienne un simple produit, une formule. «Le plus grand défi pour les grands studios est de prendre des risques et d’essayer des choses différentes», affirme celui qui a été le producteur exécutif du Frankenweenie de Tim Burton. «C’est d’ailleurs ce qu’on a fait dans les années 1980 et 1990 avec des projets comme The Little Mermaid et Who Framed Roger Rabbit. Ces films innovaient, ils sortaient des sentiers battus. Le public est toujours à 
la recherche de quelque chose de nouveau.»

Don Hahn en profitera également pour présenter sa dernière réalisation, The Gambling House, un long métrage qui porte sur… l’architecture. «Le documentaire est ma façon préférée de faire des films, admet le producteur de la série Disneynature et un des réalisateurs de Fantasia 2000. C’est peut-être inattendu de ma part, mais j’aime surprendre les gens, leur rappeler que ma carrière est très variée.»

En conversation 
avec Don Hahn
Une discussion animée par Theodore Ty
Suivie de la première du documentaire The Gamble House, réalisé par Don Hahn
Ce soir à 18h au Centre Phi

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!