Getty Images for Atlantic Record Portugal.The Man. Près de 15 ans de carrière, 8 albums studio et toujours autant d’inspiration

Après une absence qui aura duré presque quatre ans, le groupe américain Portugal.The Man est revenu avec un nouvel album, un nouveau son et un nouveau tube. Mercredi soir, il revient aussi à Montréal.

Avec Woodstock, leur huitième album, les membres de Portugal.The Man se sont faits plus aventureux en se lançant dans l’expérimentation et en se permettant des écarts par rapport à leur son habituel. Résultat? Le groupe originaire de Wasilla, en Alaska, a produit un disque qui a dérouté les fidèles… et créé la pièce Feel It Still, une chanson incroyablement accrocheuse qui a tourné en boucle sur les ondes.

À l’occasion du passage du groupe dans la métropole, Kyle O’Quin, claviériste, discute de créativité, de succès et de la série The Walking Dead.

On n’a pas eu de vos nouvelles pendant quatre ans. Qu’avez-vous trafiqué pendant tout ce temps?
Plein de trucs! Des collaborations, des projets… Tout cela dans un certain secret. Nous avions besoin de prendre du recul sur notre travail afin de le rendre plus excitant par la suite. Ce n’est pas comme si nous étions en vacances! En fait, nous avons créé plusieurs versions de certaines de nos chansons avant de trouver les bonnes! Ç’a été une période très créative.

Vous avez visé dans le mille avec Feel It Still. Quelle est l’histoire derrière cette chanson?
Nous avons commencé à jaser et à blaguer et, deux heures plus tard, l’étincelle est apparue. Le message que nous souhaitions véhiculer était clair, la mélodie nous plaisait. La chanson est née.

«Le fait que tant de gens continuent de venir nous voir en concert confirme que nous grandissons sans arrêt en tant qu’artistes, que nous allons
toujours de l’avant.» – Kyle O’Quin, claviériste du groupe Portugal.The Man

Certains de vos morceaux ont été utilisés dans des films et des séries, notamment dans The Walking Dead. Pourquoi, d’après vous, les spectateurs et les producteurs aiment-ils tant vos chansons en guise de trame sonore?
En fait, pour The Walking Dead, ce sont des compositions que nous avons créées sur mesure pour la série plutôt que des pièces déjà existantes. Cela dit, il se peut que les ambiances de notre musique collent particulièrement bien à des images cinématographiques ou télévisuelles. L’aspect artistique nous a toujours tenu à cœur.

D’après vous, comment Portugal.The Man a-t-il évolué depuis sa naissance, il y a près de 15 ans?
Eh bien, beaucoup de temps s’est écoulé, n’est-ce pas? Nous nous sommes améliorés. Nous voulons constamment nous améliorer. Je crois d’ailleurs que cela transparaît dans nos concerts.

Mais ce qui nous a vraiment permis de continuer, de ne pas abandonner, c’est notre discipline. Pour nous, la santé est la clé. La vie en tournée, c’est compliqué. L’idée reçue veut que l’expérience se limite à «être des rockstars». En réalité, ça représente des mois de route pendant lesquels nous ne voyons pas nos familles. C’est difficile. Revenir à la maison, c’est ce qui nous permet chaque fois de renouer avec nos racines. C’est ce qui nous permet aussi de nous renouveler, de redonner du souffle à notre créativité, pour pouvoir ensuite continuer à exceller sur scène.

Infos

Au MTelus mercredi soir à 20h. Première partie: Twin Peaks

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!