Chantal Lévesque/Métro Une «deuxième caméra» permettra notamment de créer l’illusion d’un faux «deuxième étage» au studio.

Peu de temps avant le lancement officiel de Ça commence bien!, Métro a pu obtenir un premier aperçu des studios de la nouvelle émission du matin de la chaîne V.

Dès qu’on entre dans le studio de Ça commence bien!, une chose nous frappe : la vue assez imprenable sur le centre-ville de Montréal. C’est d’ailleurs le principal attrait de ce nouveau studio, s’entendent pour dire Jacques Pigeon, directeur artistique et concepteur du décor, et Yves Lefebvre, réalisateur de l’émission. «La première fois que je suis entré dans le studio et que j’ai vu ça, je me suis dit que c’était parfait pour une émission du matin. Ma première impression, c’était celle d’être à New York sur la cinquième avenue! Il n’y a pas d’autres studios à Mont­réal qui aient un tel panorama comme décor.»

Et le réalisateur évoque Good Morning America en disant qu’il compte bien se servir de cet emplacement de choix pour faire descendre son équipe sur le «parvis d’église», comme il le nomme, devant le studio. «On ne va pas les laisser pognés en dedans tout le temps!»

Quand Métro a visité le plateau, des techniciens en étaient encore à s’affairer autour de la table lumineuse triangulaire et des panneaux interactifs rectangulaires l’en­tourant, où seront projetés divers éléments – photos, articles de journaux… On avait néanmoins déjà un bon aperçu de ce dont aura l’air le décor dans lequel évolueront Richard Turcotte et ses collaborateurs, avec les gratte-ciel de la métropole en toile de fond. «C’est un décor caméléon, résume Yves Lefebvre. Chaque chronique sera personnalisée, donc ce qui sera projeté sur les écrans plats changera selon qui est en train de parler.»

L’idée derrière la conception du studio était de s’harmoniser avec le concept de l’émission du matin : «Un show convivial, moderne, auquel tout le monde peut participer», explique le réalisateur. «C’est dans la façon dont on va livrer l’information qu’on va se distinguer, explique le réalisateur. Vu la façon dont le plateau est conçu, Richard [Turcotte, l’animateur] ne sera jamais seul, il y aura toujours au minimum trois personnes présentes. C’est un trip de gang, une conversation, tout le monde sera appelé à commenter et pas seulement à parler de son propre sujet. Et la participation du public par l’intermédiaire des réseaux sociaux sera aussi très sollicitée.»

On sait déjà qu’outre l’animateur Richard Turcotte, l’équipe d’animation comprendra Caroline Lacroix (actualité), Maripier Morin (culture) et Andy Mailly-Pressoir (sports). Les noms des chroniqueurs seront dévoilés aujourd’hui au lancement officiel de l’émission.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!