Paramount Pictures Tom Cruise est de retour pour un sixième Mission: Impossible.

La sortie du très attendu Solo: A Star Wars Story marque le début de la saison estivale dans les ciné-parcs et 
les salles de cinéma. Outre les dernières moutures de Jurassic World, Ant-Man, The Incredibles, Mamma Mia! 
et Sicario, voici sept titres à ne pas manquer.

Ocean’s 8
Oubliez la récente version de Ghosbusters. Les reboots au féminin peuvent fonctionner et ce sera certainement le cas de cette superproduction qui ne manquera pas de glamour. Qui savait que George Clooney avait une sœur, Sandra Bullock, qui est aussi habile que lui dans les vols? Elle se monte une équipe de choc en recrutant notamment Cate Blanchett, Anne Hathaway et Rihanna afin d’effectuer le cambriolage du siècle. Rires, action et Matt Damon dans un rôle secondaire : que demander de plus? Si le long métrage cartonne, on aura droit non seulement à des suites, mais aussi à une multitude de variations cinématographiques. On imagine déjà The Godfather et Citizen Kane avec une distribution presque exclusivement féminine. 8 juin

Un beau soleil intérieur
L’amour et le bonheur. C’est tout ce à quoi aspire Juliette Binoche dans cette comédie romantique pas comme les autres. La sublime actrice ne fait qu’un avec le scénario ponctué de répliques souvent mémorables qui est capable d’émouvoir et de faire rire au même moment. Le tout est sublimé par la réalisation minutieuse de Claire Denis (Beau travail), qui touche à ce genre pour la première fois en offrant de longs plans afin de mieux palper le réel. De quoi vouloir se perdre dans cet opus solaire qui laisse un sourire béat sur les lèvres. 15 juin

La chute 
de l’empire américain
Après la débâcle du Règne de la beauté, Denys Arcand semble avoir retrouvé ses moyens avec cette création dotée d’un titre qui fait un clin d’œil à son mythique Déclin de l’empire américain. Il ne s’agit pas d’une suite, mais d’un thriller satirique sur un doctorant qui a la possibilité de s’enrichir facilement. L’affiche photoshopée du film où on voit la statue de la Liberté tenir une arme à feu n’est pas la plus subtile, sauf que la bande-annonce ne laisse personne indifférent. Au sein d’une distribution exemplaire : Rémy Girard avec une queue de cheval et Maripier Morin, qui touche au septième art pour la première fois. 28 juin

1991
Ce sera le grand succès québécois de l’été. Ricardo Trogi conclut sa trilogie autobiographique en envoyant son alter ego au pays de Fellini, où il vivra sa première véritable histoire d’amour. Jean-Carl Boucher a pratiquement grandi sous nos yeux – c’est un peu notre Jean-Pierre Léaud – et il reprend du service avec cette nouvelle fantaisie qui s’annonce aussi cocasse et mignonne que les précédentes. Peut-être qu’un jour le réalisateur décidera de tourner 2009, année de conception de son long métrage 1981, où il revisitait son enfance… 27 juillet

Mission: Impossible – Fallout
Parmi les séries au cinéma, Mission: Impossible est une des plus constantes. On y trouve toujours ce mélange de séquences spectaculaires et d’humour salvateur. Un sceau de qualité constituant à coup sûr l’ADN de Fallout, qui se déroule tout de suite après Rogue Nation. Face à Tom Cruise qui assure à nouveau ses propres cascades (il s’est cassé la cheville pendant le tournage : sans doute une punition pour avoir joué dans l’horrible The Mummy) se dresse Henry Cavill, dont l’obligation de porter la moustache a engendré bien des soucis à son personnage imberbe de Superman lorsqu’il a dû retourner des scènes de Justice League. 27 juillet

Christopher Robin
Chaque année, Disney transpose un de ses classiques animés en film avec des acteurs réels. Après Cendrillon, Le livre de la jungle et La belle et la bête, c’est au tour de Winnie l’ourson de recevoir ce traitement, alors que Jean-Christophe (incarné par Ewan McGregor) tente de renouer avec l’enfant en lui grâce à Porcinet, Tigrou et autres Bourriquet. Une sortie en famille tout indiquée pour remettre un peu de magie dans son existence. 3 août

Les fantômes d’Ismaël
Peut-on imaginer plus beau triangle amoureux que celui qui mettrait en scène Mathieu Amalric, Charlotte Gainsbourg et Marion Cotillard? Surtout que cette dernière incarne un véritable fantôme! Le brillant cinéaste Arnaud Desplechin (Un conte de Noël) se trouve derrière la caméra et s’amuse à pimenter le récit de références à sa propre filmographie. Impossible de ne pas avoir le coup de foudre pour cette foisonnante et délirante œuvre somme. 1er juin

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!