Le spectacle Décembre de Québec Issime est une expérience familiale. D’année en année, les enfants des chanteurs joignent la production. Depuis deux ans, par exemple, la petite Norah Lapointe-Riverin prend part au spectacle aux côtés de sa maman, Caroline Riverin, et son beau-père, Marc-André Fortin. Cette année, elle a même eu le plaisir de chanter avec son père, Alexandre Lapointe, lors des représentations au Saguenay.

Caroline fait partie du spectacle depuis le début. D’ailleurs, elle a commencé alors qu’elle était enceinte de Norah. « Au départ, il n’y avait pas de femme enceinte. Mais je suis allée voir les concepteurs pour leur demander si on pouvait modifier le rôle. J’étais enceinte de sept mois, donc on ne pouvait pas le cacher. Ils ont été gentils et finalement, ils ont eu de beaux commentaires. Décembre,c’est un peu le Noël d’antan, et à cette époque, les femmes enceintes qui attendaient leur mari parti travailler dans le bois, c’était commun. Puis, il y a toute l’image avec Marie et Jésus, la naissance », explique Caroline à BUM Interactif Groupe.

« Ce qui est drôle, c’est qu’elle reprend ses tics de femme enceinte chaque année », mentionne son conjoint, Marc-André Fortin. « C’est vrai, dès que je mets la bedaine, je la flatte, la posture change aussi », ajoute Caroline.

Norah n’est pas la seule enfant d’un des chanteurs de la troupe qui prend part au spectacle. Les fils du chanteur Michael Girard ne sont pas étrangers à Décembre non plus, ni les enfants de Karine Riverin, la sœur de Caroline.

« Les plus jeunes attendent leur tour et ils connaissent les chansons. C’est tellement naturel pour eux, ils ont grandi dans les coulisses, donc ils finissent par embarquer sur le spectacle. C’est une belle expérience pour eux. Ils apprennent le sens des responsabilités. Ils doivent connaître les paroles, savoir où ils entrent », dit Marc-André.

La petite Norah est prête depuis août. Elle avait seulement hâte de commencer les nouvelles représentations. Son moment préféré du spectacle? Lorsqu’elle chante en solo la pièce Trois anges.

Durant tout le mois de décembre, Marc-André, Caroline et Norah vivent Noël à temps plein. « C’est tellement une belle gang. C’est un gros mois, mais on sent que ça fait du bien aux gens. Les fêtes peuvent être une belle période, mais parfois, c’est le contraire. Si on peut apporter un peu de joie, alors c’est tant mieux », ajoute Marc-André.

« Chez nous aussi, Noël a toujours été une fête joyeuse. Encore aujourd’hui, on fait un sapin, on décore, donc ça contribue au fait qu’on ne soit pas complètement blasé en plus avec Décembre. On met des disques de Noël, mais pas les chansons qu’on chante, disons (rires). Moi, j’aime bien le style crooner de Frank Sinatra et Elvis, par exemple », mentionne Caroline.

Le couple s’est connu au début des années 2000, lorsque Marc-André s’est joint à la troupe de Québec Issime. « À un moment, ça a cliqué. Mais j’ai fait beaucoup de coulisses de Place des Arts. J’ai travaillé mon affaire (rires) », indique Marc-André.

Bien qu’ils travaillent maintenant chacun sur des projets d’album personnel, il n’est pas exclu que l’on puisse un jour retrouver Marc-André et Caroline sur un album commun.

Décembre est présenté à la Place des Arts dès le 13 décembre.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!