MONTRÉAL – Le ministre responsable de la Métropole, Jean-François Lisée, réaffirme sa pleine confiance en l’avenir du Cirque du Soleil, au lendemain de l’annonce de 400 mises à pied, principalement au siège social montréalais de l’entreprise québécoise.

«On a des entreprises qui sont extraordinairement solides, créatives et inventives. Je n’ai pas de doute sur l’avenir du Cirque du Soleil», a-t-il commenté, jeudi. Le ministre était interrogé à l’occasion d’une rencontre avec des représentants de la communauté anglophone de Montréal.

«C’est une passe de restructuration dans laquelle ils sont», a-t-il jugé, optimiste.

Il a invité les gens à s’habituer à voir de très grandes entreprises québécoises de calibre international agir ainsi pour réajuster le tir et mieux articuler leur développement.

«Les très grandes entreprises internationales croissent et, parfois, font des corrections, soit pour des réorganisations internes, soit parce qu’elles ont eu une croissance qui a été un peu désordonnée, soit parce que le carnet de commandes fléchit à cause de situations internationales, soit que sur 12 investissements, ils en ont fait deux mauvais», a-t-il rappelé.

Il a du même souffle exprimé son regret pour les 400 travailleurs touchés. «C’est dramatique pour les individus qui ont à subir la perte de leur emploi _ qu’on espère temporaire, la plus courte possible.»

Comme message d’espoir, M. Lisée a donné l’exemple de Bombardier «qui, de temps à autres _ et il me semble assez souvent _ annonce des coupures d’emplois et, six mois plus tard, annonce qu’il va embaucher 1000 personnes de plus», après avoir reçu de nouvelles commandes.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!