Cette semaine, l’ambiance était électrique dans les coulisses de la salle Wilfrid-Pelletier. La troupe qui s’apprête à monter sur scène pour jouer La bohème, de Puccini, ne cachait pas sa joie de se retrouver sur scène.

Il faut dire que beaucoup de chanteurs se sont rencontrés à l’atelier lyrique, une structure liée à l’Opéra de Montréal qui offre des stages professionnels aux jeunes chanteurs canadiens. «C’est un pur bonheur de chanter un de mes rôles préférés, chez moi, avec mes amis», raconte Marianne Fiset, qui joue le rôle de Mimi.

La Bohème raconte l’histoire de Rodolfo (Antoine Bélanger), jeune et pauvre poète parisien du 19e siècle, grelottant dans une mansarde avec son ami, le peintre Marcello (Étienne Dupuis).

Un soir, tandis que ce dernier se rabiboche avec l’explosive Musetta (Lara Ciekiewicz), Rodolfo devient amoureux de sa voisine, Mimi, qui tombera gravement malade par la suite.

L’opéra est mis en scène par Alain Gauthier, qui a remporté un Prix Opus pour son travail sur le doublé Pagliacci/Gianni Schicchi, présenté l’an dernier à l’Opéra de Montréal. «La pièce est tellement bien écrite que je n’ai qu’à suivre les indications de la musique et du texte», explique-t-il. Et si le rythme soutenu de la pièce de-mande «beaucoup de préparation au niveau de la mise en place», le metteur en scène ne propose pas un modèle figé à ses chanteurs. «Avec Alain Gauthier, tout est en place, mais tout est sujet à changement», racon­te Étienne Dupuis.

La bohème

À la Salle Wilfrid-Pelletier
Du 21 mai au 4 juin

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!