L’acteur Hugh Grant a confié au journal The Independent que le scandale concernant le piratage téléphonique allait beaucoup plus loin que ce qui a été dévoilé.

Selon Grant, ce scandale irait jusqu’à la corruption de policiers qui informeraient les journalistes lorsque des célébrités seraient victimes d’un crime, avant même que les autorités soient sur place.
 
Dans une série d’accusations envers la police, Grant a déclaré avoir lui-même vécu une expérience durant laquelle il a contacté les autorités et a découvert que la première personne à se présenter sur les lieux était un journaliste.
 
Grant affirme qu’il soulèvera la question lorsqu’il sera appelé à témoigner devant le juge Brian Leveson, dans le cadre de l’enquête sur le piratage téléphonique.
 
L’acteur déclare : « Durant des années, on devait y songer à deux fois avant de contacter la police pour quoi que ce soit. Je veux que Leveson découvre toute la portée de la relation entre les tabloïds et la police, car je crois que nous sommes restés seulement à la surface des choses. »
 
Hugh Grant espère donc pouvoir prouver dans cette enquête que le piratage des lignes téléphoniques va beaucoup plus loin que le cas du journal News of the World.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!