Alors qu’elle semble être tout prêt du précipice, Amanda Bynes accuse maintenant le magazine InTouch Weekly d’avoir altéré des photos d’elle et de déformer tout ce qui la concerne pour la faire mal paraître, simplement parce qu’il « la hait ».

L’actrice déchue y est allée d’un long message sur Twitter pour exprimer sa rage : « InTouch Weekly a utilisé des photos altérées parce qu’ils me détestent », dit-elle.

« Ceci n’est pas mon lit, et ce ne sont pas mes orteils. Les miens reçoivent des pédicures. Ils ont utilisé de vieilles photos de moi sous un mauvais angle qui montre mon ancien nez. Ils ont mis ma tête sur le corps de quelqu’un d’autre. »

« Je dois les poursuivre parce que ce n’est pas mon appartement ni mes vêtements », ajoute-t-elle.

Le magazine n’a toujours pas émis de commentaires à ce sujet.

Bien qu’elle nie tout incident, pour ajouter à ses malheurs, Bynes se serait fait refuser l’accès à un vol privé le week-end dernier, car elle n’avait pas de pièce d’identité.

Elle aurait hurlé : « Vous n’avez qu’à faire une recherche Google, je suis Amanda Bynes! », mais ça n’a pas fonctionné. Elle s’est fait répondre que si elle n’avait pas de papier, il n’y avait pas de vol.

Crédit photo : CARV/AKM-GSI/KEYSTONE Press/BIG

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!