Collabaoration spéciale Pierre Brassard

MONTRÉAL – Pierre Brassard veut avoir les coudées franches pour sa nouvelle quotidienne humoristique sous la forme d’un bulletin de nouvelles à l’automne à V.

La chaîne a présenté jeudi sa programmation automnale, dont plusieurs éléments avaient été ébruités, notamment cette émission de l’ex-Bleu Poudre ainsi que Jean-François Mercier en animateur improbable d’un quiz de fin d’après-midi.

Pierre Brassard en a dit un peu plus jeudi sur sa «revue de l’actualité et des grandes tendances», un rendez-vous qui se déclinera en quatre soirs par semaine.

Il y aura certaines conventions d’un bulletin de nouvelles à la sauce humoristique, mais le cadre sera libre, a fait valoir en entrevue Pierre Brassard.

Il a confié que plusieurs personnes lui parlaient de l’exemple de Jon Stewart aux États-Unis. L’animateur a parlé d’un contexte américain bien différent, et soutenu que le volet actualité politique serait beaucoup moins présent sur son plateau.

De fait, l’actualité devrait occuper environ 20 pour cent de l’espace, laissant le reste aux «tendances plus larges».

Bien sûr, l’émission «100 limites» à laquelle il prenait part est dans les esprits, mais «un peu comme un fantôme», dit Pierre Brassard.

Parlant d’un autre fantôme, l’animateur ne croit pas au retour de l’insolent Raymond Beaudoin, «à moins que l’on soit très mal pris», a-t-il laissé tomber.

L’été sera chargé pour Pierre Brassard et son équipe afin d’asseoir un concept qui voudra se démarquer de ces autres émissions aux formats bulletins de nouvelles comme «La fin du monde est à sept heures» et «Taquinons la planète».

Le comédien et humoriste invitera des collaborateurs sur le plateau et pourra compter sur une équipe de scripteurs, dont les noms restent à déterminer.

«On a des conventions qui vont ressembler à un bulletin de nouvelles. Mais on est plus dans la détente. (…) Ça partira beaucoup de mon univers et des collaborateurs qui viendront le nourrir. On ne s’est pas donné comme obligation de faire une blague sur la qualité de l’eau le jour où ça arrive», a-t-il illustré.

Pierre Brassard lui-même avait contacté un producteur de V il y a un an pour démontrer son intérêt, croyant que le temps était propice.

«Beaucoup de gens me parlaient des Bleus Poudre, de 100 limites, demandaient quand est-ce que nous allions revenir. En gang, il n’y avait pas vraiment rien de concret. (…) À V, Mario Dumont annonçait son départ, et ça libérait des cases horaires. Nous étions en plein Printemps érable. ‘Quelle période pour commenter l’actualité!’, disaient plusieurs. Dans un élan, j’ai appelé le producteur», a-t-il relaté.

La chaîne tendait plus «vers une formule ‘weekly update’ de Saturday Night Live très formelle dans le bulletin de nouvelles». Mais Pierre Brassard et ses collaborateurs ont trouvé un terrain d’entente.

Les complices de longue date de l’animateur, René Brisebois et Jean-Philippe Rivard, ont mis la main à la pâte.

V a fait valoir que le type d’humour «audacieux et déjanté» dont Pierre Brassard fait preuve depuis de nombreuses années cadre «parfaitement» dans la philosophie de la chaîne.

Programmation diversifiée

Dès septembre prochain, Jean-François Mercier fera par ailleurs son entrée dans le 5 à 7 «en famille» sur les ondes de V dans un quiz.

L’univers semble à l’opposé de son émission grinçante «Un gars le soir», qui lui avait valu le titre autoproclamé de «King de V».

Le réseau confiera à l’animateur et humoriste la barre de la version québécoise du jeu télévisé «Hollywood Squares» qui s’intitulera «Tic Tac Show».

Dans ce format, différentes personnalités québécoises occuperont les cases du jeu de tic-tac-toe géant en studio. L’animateur posera des questions aux artistes alors que deux concurrents devront juger de la véracité de leurs réponses.

Également, le réseau pourra compter sur un talk-show d’Éric Salvail, le chef Giovanni Apollo dans la cuisine d’amateurs désemparés, sans oublier les retours d’«Un souper presque parfait», «Les Détestables», «La Guerre des clans» et bien d’autres encore.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!