Darren Calabrese/PC Georges St-Pierre.

MONTRÉAL – Le champion d’arts martiaux mixtes Georges St-Pierre a récemment troqué le ring pour un studio de postproduction le temps de prêter sa voix à Art, l’un des personnages de «L’Université des monstres», dans le cadre de la version québécoise du film d’animation créé par Disney et Pixar.

«C’est Disney qui m’a approché pour me proposer le projet. Ça m’a tout de suite intéressé parce que le film s’adresse d’abord aux enfants et que le travail que je fais à côté du sport, notamment par le biais de ma fondation contre l’intimidation, c’est très souvent pour les jeunes», raconte le combattant québécois rencontré un matin de mai dans un studio du Vieux-Montréal.

L’engagement de l’actuel champion des poids mi-moyens de l’UFC envers les jeunes est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles Disney a décidé de faire appel à lui pour «L’Université des monstres», qui fait suite au populaire «Monstres, inc.» lancé en 2001 et met en scène les deux mêmes héros, Mike Wazowski et James P. Sullivan, au moment où ils entament leurs études en «terreur».

«Georges St-Pierre est un athlète de renommée internationale et quelqu’un qui se dévoue pour aider les jeunes et mettre fin à l’intimidation, alors nous étions très enthousiastes à l’idée de travailler avec lui», explique Greg Mason, vice-président marketing pour Walt Disney Studios Motion Pictures Canada, dans un courriel. «Nous croyons que ses fans et ceux du film seront vraiment enchantés de découvrir cette nouvelle facette de lui.»

Pour sa toute première incursion dans le monde du doublage, Georges St-Pierre a hérité d’un personnage ayant plusieurs points communs avec lui. «Comme moi, Art est très énergique et c’est peut-être aussi pour cela que Disney a pensé à moi pour le rôle», indique-t-il à propos du monstre aux jambes démesurées et au pelage mauve qu’il interprète. «À l’université, il appartient à une confrérie composée d’intellectuels pas trop populaires. Moi, quand j’allais à l’école, je faisais aussi partie des gens pas populaires. Alors, on se ressemble également sur ce plan-là.»

Même s’il lui a fallu tout apprendre sur le terrain, l’athlète de 32 ans dit avoir adoré l’expérience et souhaite la répéter. «C’est sûr que si d’autres occasions comme celles-là se présentent et que le ‘timing’ est bon, je vais les prendre», assure celui qui incarnera également un vilain dans le prochain volet des aventures de Capitaine America au grand écran, dont la sortie est prévue pour avril 2014.

Mais que ses adversaires ne se réjouissent pas trop vite: Georges St-Pierre n’a pas l’intention de prendre sa retraite dans un avenir proche. «Être acteur et faire du doublage, ça me plaît. Mais pour l’instant, ma carrière de combattant demeure la priorité. Je suis en forme, je n’ai pas de blessure, je me sens à 100 pour cent, alors je peux continuer à me battre pendant encore longtemps», affirme-t-il avec un large sourire.

«Cela ne m’empêche toutefois pas d’essayer des choses pour voir ce que j’aurai envie de faire comme seconde carrière.»

«L’Université des monstres», qui met aussi en vedette les voix d’Alain Zouvi, de Sébastien Dhavernas et de Manuel Tadros, prendra l’affiche le 21 juin.

Monster University

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!