Yves Provencher/Métro La mairesse de Lac-Mégantic Colette Roy-Laroche

Ému, puis riant aux éclats, le public est passé par toute la gamme des émotions mardi, se laissant porter par les performances généreuses des artistes réunis pour le spectacle-bénéfice Avenir Lac-Mégantic.

Le Centre Bell s’est un peu transformé en petite paroisse de quartier le temps de cette soirée. Qu’ils soient venus de Lac-Mégantic, de Saint-Jean-sur-Richelieu, de Laval ou tout simplement de Montréal, les spectateurs ont tous partagé quelque chose d’intime ce soir-là : le désir d’offrir leur soutien aux sinistrés de Lac-Mégantic.

Les animateurs et initiateurs de cette soirée, Gino Chouinard et Peter MacLeod, originaires de Lac-Mégantic, ont ressorti leurs anecdotes de jeunesse en numéro d’ouverture. Les deux comparses se sont moqués entre eux de l’âge ingrat: l’adolescence. Pénélope McQuade est venue pimenter leurs anecdotes en présentant des photos (fournies par ses «contacts») plus ou moins flatteuses de cette glorieuse époque. Les éclats de rire ne se sont pas fait attendre. L’ambiance hier n’était pas aux pleurs, mais bien à la célébration… de la solidarité.

C’est ensuite Jonas & The Massive Attraction qui a ouvert le bal avec un rock à l’énergie contagieuse, entonnant sa vibrante Respire. L’humoriste François Morency a enchaîné avec un numéro faisant surtout état de son admiration pour la mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, qui plus tard dans la soirée a été rebaptisée par les animateurs «la Louis Cyr des Méganticois». À l’opposé, François Morency n’y a pas été de main morte avec la compagnie ferroviaire MMA, «dont les initiales signifient Mauvais, médiocres et associés», a-t-il lancé. Il a clos son numéro en invitant la mairesse à monter sur scène. Émue par la vague d’applaudissements, la voix nouée, elle n’a eu «que des mercis» pour tous ceux qui ont rendu cette soirée possible

Le chansonnier Yvon Ricard, armé de sa guitare, a ensuite replongé l’audience dans l’ambiance du pub Musi-Café, où il jouait le soir de la tragédie. Kaïn l’a rejoint pour entamer sa réconfortante Comme dans le temps. Par ailleurs, le public ne s’est pas seulement laissé bercer par les ballades de Cœur de pirate ou les romantiques envolées de Garou, pour ne citer que ces deux artistes. Au final, il aura surtout ri. D’abord en voyant l’énergie débordante de Rachid Badouri, puis en ayant droit à la verve de Louis-José Houde. Mais c’est surtout le novice P-A Méthot qui aura fait rire aux larmes le Centre Bell. Au moment de mettre sous presse, Mike Ward charmait la salle de son insolence habituelle.

Plusieurs artistes de la relève ont également réjoui l’auditoire, notamment Mariana Mazza, finaliste de l’émission En route vers mon premier gala, et Jérôme Couture, finaliste de La Voix.

L’argent amassé par cette soirée ira au Fonds Avenir Lac-Mégantic, créé par la municipalité de l’Estrie.

Aussi dans Culture :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!