Une sentence qui vient de tomber, rapporte Radio-Canada. L’actrice québécoise de 41 ans, Geneviève Sabourin, devra purger 6 mois de prison. Ceux-ci s’ajoutent aux 30 jours dont elle a écopé pour outrage au tribunal.

Alec Baldwin, qui a souffert du harcèlement constant de Sabourin et a nié avoir eu une quelconque relation amoureuse ou sexuelle avec elle, a obtenu justice.

L’acteur américain a déclaré avoir accepté, à la demande d’un ami commun, de rencontrer Geneviève Sabourin pour un dîner professionnel. À la suite de cette rencontre, elle n’a jamais arrêté de poursuivre Baldwin de ses assiduités, allant même jusqu’à se présenter à son domicile et le traquer dans les événements auxquels il participait.

Sabourin a toujours clamé son innocence, malgré les nombreux courriels fournis en preuve au tribunal. Elle persiste à dire qu’elle a entretenu une brève relation amoureuse avec Alec Baldwin.

Le harcèlement dont elle a fait preuve lui avait déjà causé deux arrestations en 2012. La première après qu’elle se soit introduite chez l’acteur, et la seconde pour avoir brisé un ordre de la cour, selon lequel elle ne devait plus approcher ou communiquer avec la star.

Crédit photo : wenn.com/KEYSTONE Press/BIG

Aussi dans Culture :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!