LOS ANGELES, États-Unis – «John Carter» est désormais officiellement un échec aux proportions galactiques.

Walt Disney a dit lundi s’attendre à inscrire une perte de 200 millions $ pour le film dans le trimestre se terminant en mars.

Réalisé par Andrew Stanton, de Pixar, le long métrage en 3D sur un combattant de la guerre de Sécession transporté sur la planète Mars se dirigeait déjà vers la «planète à l’encre rouge», selon l’analyste de Cowen & Co. Doug Creutz. Mais celui-ci projetait une perte deux fois moins importante.

«John Carter» a généré environ 184 millions $ en entrées à travers le monde, a indiqué Disney. Mais les recettes des ventes de billets sont plus ou moins partagées moitié-moitié avec les propriétaires de salles. Le budget de production du film est évalué à environ 250 millions $, en plus des quelque 100 millions $ dépensés en marketing.

Cet échec contraindra le studio à inscrire une perte entre 80 millions $ et 120 millions $ pour le trimestre, a affirmé Disney.

L’analyste de Miller Tabak David Joyce a aussi souligné que la perte projetée par le studio est supérieure à plus de deux fois celle qu’il avait anticipée. Par conséquent, il révisera à la baisse ses projections sur les bénéfices.

L’ampleur de la somme investie dans la production et le marketing force la compagnie californienne à enregistrer la perte plus tôt que ce qui aurait pu être le cas pour un film à plus petit budget.

L’action de Disney (NYSE:DIS) chutait de 44 cents, ou un pour cent, à 43 $, dans les transactions après la fermeture, lundi. Le titre avait terminé la séance régulière en hausse de 25 cents, à 43,44 $.

Aussi dans Culture :

blog comments powered by Disqus