Des acteurs rivaux dans «The Hunger Games»

TORONTO – La rivalité entre deux des vedettes de «The Hunger Games», Josh Hutcherson et Alexander Ludwig, est née bien avant qu’ils n’acceptent des rôles d’adversaires dans la fable post-apocalyptique.

Elle est plutôt née dans la salle d’audition, où les deux acteurs de 19 ans tentaient de décrocher le rôle de l’un des personnages principaux, Peeta, qu’a finalement obtenu Hutcherson.

Au cours d’un récent séjour à Toronto, Ludwig a expliqué qu’il était finaliste, avec Hutcherson et un autre acteur. Puis, le réalisateur Gary Ross l’a approché pour lui demander s’il avait déjà songé à interpréter un vilain.

C’est ainsi que le grand blond aux yeux bleus s’est fait offrir le rôle de Cato, un tueur sans pitié qui rôde dans l’arène où des jeunes sont forcés de se battre à mort devant des caméras de télévision.

Ces jeux sauvages sont organisés par une capitale fasciste pour s’assurer que la population continue de se soumettre.

Jennifer Lawrence tient le rôle de la chasseuse Katniss, une adolescente de 16 ans qui se porte volontaire pour les jeux afin de sauver sa soeur de 12 ans.

Hutcherson souhaitait obtenir le rôle du gentil Peeta, «plus que tout autre rôle» qu’il avait voulu avoir dans sa vie.

Évidemment, il n’était pas le seul, et l’acteur admet que les cinéastes «ont probablement parlé à tous les acteurs au sujet de Peeta».

Mais bien qu’il puisse être tentant de comparer la vie à Hollywood à l’univers sans pitié de «The Hunger Games», Hutcherson dit avoir appris à ne pas prendre le côté «affaires» du métier personnellement.

«Les gens sont toujours prêts à comparer Hollywood à "The Hunger Games" ou aux gladiateurs parce qu’il semble que nous nous battions pour chaque rôle, a expliqué l’acteur qui exerce son métier depuis environ 10 ans. C’est vrai que nous nous battons pour chaque rôle, mais ce n’est pas une compétition, je crois. Si un réalisateur ne voit pas un certain acteur dans le rôle (…) il n’y a rien que je pourrais faire pour changer cela.»

Aussi dans Culture:

blog comments powered by Disqus