Alexis Dumais, Guillaume Bourque, Luzio Altobelli, Marton Maderspach, Zoé Dumais et Dany Nicolas, les membres de Sagapool

Après trois albums, dont deux sous le nom de Manouche, le groupe Sagapool lance un opus éponyme qui marque le début d’un nouveau style. Métro s’est entretenu avec le pianiste et contrebassiste Alexis Dumais.

Il y a quelque chose de très organique dans cet album; les bruits de respiration qu’on entend, la chanson qui inclut des chants d’enfants… C’était voulu?
On a enregistré à Saint-Élie-de-Caxton avec Jeannot Bournival, le réalisateur de Fred Pellerin. Lui, son approche pour la prise de son, c’est d’utiliser des micros très proches, pour donner quelque chose de très organique, de personnalisé, de chaud… Et, oui, c’était important de garder certains sons comme les respirations, pour ne pas que le résultat soit trop aseptisé.

Pour ce quatrième disque, vous avez adopté un style très différent : c’est le début d’une nouvelle époque?
Oui, c’est vraiment le début de quelque chose de nouveau. Ce disque est très personnel. Quand on a commencé en tant que Manouche, on faisait de la musique très typée, tzigane d’Europe de l’Est. Le premier disque sous le nom de Sagapool, c’était une sorte d’hybride, un début dans notre nouvelle direction. Puis, pour celui-là, chacun a apporté des compositions qui étaient dans ce nouveau style, sans qu’on se consulte; c’est vraiment ce qui nous venait, ce qui nous inspirait. C’est difficile de mettre une étiquette dessus…

Peut-être «cinématographique»?

C’est ce qu’on pense et ce qu’on entend autour de nous, oui! C’est un terme large, c’est sûr, mais comme on fait de la musique instrumentale, assez imagée, avec une grande importantes accordée aux mélodies, c’est un bon qualificatif. J’ai surtout l’impression qu’on a trouvé notre personnalité, qu’on est un peu libérés et que pour les prochains disques, ça va continuer dans cette direction. Vu, entre autres, le changement de nom, on se sent moins attachés à des traditions, plus libres de faire des expériences.

Sagapool
Présentement en magasin
Lancement jeudi à 17 h
Au Cabaret Lion d’or

Aussi dans Culture:

blog comments powered by Disqus