Warner bros. Taylor Schilling et Zac Efron dans The Lucky One, adaptation à l’écran d’un roman de Nicholas Sparks.

«Des gens se dénuderont et ça deviendra très sexy…» raconte le scénariste Will Fetters à propos de The Lucky One, qui met en vedette Zac Efron. Le scénariste Will Fetters savait très bien qu’en adaptant le roman The Lucky One (Le porte-bonheur) de Nicholas Sparks, il se retrouvait en terrain connu. «J’ai appris qu’il y a certains éléments qui doivent absolument se retrouver dans un film de Nicholas Sparks [The Notebook, A Walk to Remember, Message in a Bottle]», indique-t-il. Le film suit un marine américain (Zach Efron) qui trouve, sur le champ de bataille en Irak, la photo d’une jeune femme (Taylor Schilling). Convaincu que la photo a été son porte-bonheur, il part à la recherche de la belle en Louisiane.

«J’ai voulu écrire beaucoup de choses à propos de la guerre et j’ai eu toutes sortes de flash-back, relate Fetters. Mais c’est ainsi qu’on élabore un film de Nick Sparks. J’ai fait une tonne de recherches [à propos de la guerre], mais ce que les gens me disaient sourtout c’était : ‘‘Où sont les chiens?’’ Mais c’est comme ça, vous savez!»

Alors, quels sont ces éléments qui doivent absolument se retrouver dans un film de Nicholas Sparks? «Les personnages doivent se être trempés à un moment ou à un autre! dit le scénariste en riant. Ils auront un rendez-vous galant, puis une sortie pour apprendre à mieux se connaître. Ensuite, ils se dénuderont et ça deviendra très sexy. Quelqu’un fera quelque chose de mal et ils devront choisir l’amour plutôt que quelque chose d’autre, poursuit Fetters. Sans dire que c’est toujours exactement comme ça, on sait qu’on sera en terrain connu.»

Tout au long du processus d’écriture, le monde de Nicholas Sparks a été bien présent dans la tête de Will Fetters. «Quand j’ai fait mon premier jet, pour être honnête, je ne pensais pas du tout à Zach Efron, indique-t-il. Je voyais quelqu’un de plus vieux, comme Ryan Gosling. Dès que tu écris un film de Nick Sparks, tu penses à Ryan Gosling!»

Sparks et l’amour

Avec plusieurs récits romantiques à son actif et des adaptations cinématographiques à la pelle – incluant The Last Song, A Walk to Remember et The Notebook –, Nicholas Sparks peut affirmer connaître une chose ou deux des relations et de l’amour. Quels sont ses films romantiques préférés? «Dirty Dancing, Casablanca, Titanic et Ghost, débite Sparks. En grande partie, ces films sont vrais et mettent en scène des gens ordinaires. Il y a une certaine universalité parmi les personnages. Et dans chacun de ces films, on laisse le temps à l’amour de mûrir. Alors, on y croit. On ne s’attarde pas seulement à la passion, mais aussi à tout ce qu’il y a autour : la colère, la trahison, la jalousie, la tension. On y trouve aussi des éléments tristes qui apportent beaucoup à l’histoire.»

The Lucky One
En salle dès vendredi

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!