George Clooney montera-t-il sur scène dimanche pour recevoir l'Oscar du Meilleur acteur?

La star de The Descendants, l’homme à battre dans la course à l’Oscar du Meilleur acteur, discute avec Métro.

George Clooney est de plus en plus humble avec l’âge, même s’il fait office de favori dimanche, pour recevoir l’Oscar du Meilleur acteur pour son rôle dans The Descendants qui lui a déjà valu un Golden Globe. Peut-être parce qu’il y joue un homme ordinaire.

«J’ai accepté le rôle sans même avoir lu le scénario», raconte l’acteur. L’appât, c’était le réalisateur Alexander Payne. «J’avais tenté d’obtenir un rôle dans le dernier film d’Alexander, Sideways, poursuit-il en souriant. Mais à cette époque, il ne s’intéressait pas à moi…»

Peut-être qu’à l’époque, George Clooney ne semblait pas assez vulnérable. Dans The Descendants, il joue en effet un père dérouté quand sa femme est sur son lit de mort, après un accident de bateau. Sa relation avec ses deux filles est chancelante et il apprend que sa femme a eu une longue relation extraconjugale avec un autre homme. Un des thèmes du film est la réconciliation.

«Plus je vieillis, plus ça devient facile de pardonner, autant à moi-même qu’aux autres, explique Clooney. Quand j’étais jeune, je pensais que les autres faisaient quel-que chose de mal simplement parce que je ne croyais pas en eux. Le problème prenait plus d’ampleur qu’il ne devait. Aujourd’hui, je juge moins.»

Pour l’acteur, les relations riment avec prise de responsabilités et il est important de comprendre quel est notre rôle dans chacune d’entre elles. Mais il demeure secret sur ses relations. «Je sais, par expérience, que ce que je dis peut porter à interprétation», avoue-t-il.

Revenons à l’humilité. Comment George Clooney y parvient-il, lui qui est une des vedettes les plus adulées sur la planète? Tout part des costumes qu’il devait porter pour The Descendants : des pantalons kaki et des chemises hawaïennes! «C’était pour que j’aie l’air miteux, mais je suis habitué à ça, dit-il en riant. Je viens du Kentucky alors tout découle de là!»

Sur le plateau de tournage : Question de confiance
George Clooney est reconnu pour son humour pince-sans-rire, ce qui a contribué à détendre l’atmosphère sur le plateau de The Descendants. «Il fallait apprendre à bien se connaître. Pratiquer les scènes n’est pas crucial. Tout change quand vient le temps de tourner de toute façon, croit l’acteur. Le plus important, c’est la confiance.»

Aussi dans Culture:

blog comments powered by Disqus