Yves Provencher/Métro Valérie Blais

Valérie Blais avait beau faire hier ses premiers pas sur scène à titre d’humoriste, on aurait cru qu’elle avait fait cela toute sa vie.

Elle nous avait fait mourir de rire en se jouant elle-même dans la télésérie Tout sur moi, mais le passage sur scène allait-il être aisé? La réponse, on l’a eue au Monument-National; oui, la comédienne Valérie Blais est aussi une excellente humoriste.

Sa taille forte, sa maternité tardive, sa hantise d’être «cheap», son manque de grâce; autant de sujets qui ne réinventent pas la roue, bien entendu, mais que l’actrice aborde avec un naturel désarmant, livrant avec aplomb ses gags punchés qui ne sentent pas la recette prémâchée.

«Quand tu deviens mère à 43 ans, tu sais que ton shower, contrairement aux 72 où tu as été invitée dans ta vie, tu vas être obligée d’y aller. Et de “tougher” jusqu’à la fin. À jeun.» -Valérie Blais

 

Se moquant allègrement de ses travers («Je n’ai pas de grâce, mais j’ai beaucoup d’autres qualités féminines, comme faire des compliments et penser exactement le contraire!»), elle n’épargne pas non plus ceux des autres, comme dans ce délicieux sketch où elle compare les bébé-boumeurs aux générations X et Y, terminant le tout avec un des «pétages de coche» dont elle a le secret, au grand plaisir du public.

Mais, et c’est là une des forces du spectacle, la comédienne n’abuse pas de ce ton et sait quand y aller d’une vacherie bien placée ou de parcimonieux mots d’église. Sans tomber dans la vulgarité, ­ elle consacre d’ailleurs un numéro au fait qu’elle déteste parler de sexe («Me demander de parler de cul, c’est comme demander à Anne-Marie Losique de ne pas parler de cul!»).

Bref, le charisme de Blais, sa livraison impeccable et son humour désarmant en font une humoriste de la relève à suivre.

Valérie Blais sera en supplémentaire le 24 janvier au Monument-National.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!