Collaboration spéciale Ian Kelly

Ils seront plusieurs sur la scène du Métropolis dans une semaine à chanter pour le Centre communautaire Hochelaga. Un spectacle simple et chaleureux, à l’image de l’organisme.

Pas toujours tentant de faire des dons à de gros organismes de charité. La cause a beau être noble, on hésite parfois, ne sachant pas trop où aboutira notre argent. C’est loin d’être le cas avec le Centre communautaire Hochelaga. «Toutes les sommes d’argent qu’on amasse sont consacrées directement aux projets, à l’achat d’habits de neige neufs pour les enfants défavorisés avec le projet Sous zéro par exemple», cite le directeur du centre, Roland Barbier.

C’est donc pour financer l’ensemble des activités de l’organisme que se tiendra dans une semaine son troisième spectacle-bénéfice, le premier depuis 2006. Un événement qui servira entre autres à répondre à «la demande toujours croissante» : «Pour notre camp de vacances, par exemple; au début, on avait eu 50 inscriptions, et l’an dernier, ce chiffre est passé à 214! rappelle-t-il. Pour le projet Sous zéro, on a commencé en 2004 avec 8 écoles, où on avait distribué 89 habits. En 2011, c’était 27 écoles, et des habits pour 850 enfants!»

Visiblement ému par tant de démonstrations de solidarité humaine, M. Barbier cite bon nombre de gestes généreux qu’ont posés des gens heureux de contribuer directement à un projet de société : «J’ai plusieurs fournisseurs qui m’appellent en septembre pour m’offrir des habits de neige, sans que j’aie besoin de les solliciter, se réjouit-il. Des gens demandent que des dons soient faits en leur nom comme cadeau de fête. Il y a un monsieur qui, chaque année, m’envoie son retour d’impôt en guise de don. C’est un peu comme si c’était Noël tous les jours de l’année!»

De la même manière, le directeur n’a pas dû insister très longtemps pour que les artistes qui participeront au spectacle-bénéfice (Richard Séguin, Ian Kelly, Luce Dufault, Marie-Chantal Perron et Guy Bélanger, pour ne nommer que ceux-là) acceptent d’y prendre part. «Je ne les ai appelés qu’une fois. Chacun a simplement regardé s’il était disponible et a embarqué tout de suite, lance-t-il. Les gens s’engagent, ils sont généreux… Richard Séguin, par exemple, c’est un homme très généreux, qui s’occupe de plusieurs causes; lui, Luce Dufault et Benoît Paquette, entre autres, avaient déjà participé au spectacle en 2006 et ont sauté sur l’occasion d’en faire partie à nouveau.» Au programme, un grand concert, mais chaleureux, très simple et sans prétention, à l’image de ce que fait le centre.

Il y a une ombre au tableau cette année, souligne M. Barbier : le récent décès de Jean-Guy Moreau endeuille l’équipe du spectacle. «Il était avec nous depuis 2002, venait livrer des paniers de Noël et devait animer le spectacle, dit le directeur. [NDLR : Il sera remplacé par Michel Barrette.] Ça nous a donné un petit choc la semaine passée, mais il faut continuer… et on va lui rendre hommage et avoir une pensée pour lui pendant toute la soirée.»

Spectacle-bénéfice du Centre communautaire Hochelaga
Au Métropolis

Le 15 mai à 19 h 30

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!