Jean-F.Leblanc / Francofolies de Montréal Pierre Lapointe

C’est un grand concert réunissant Pierre Lapointe en mode «plus rock que d’habitude», Daran, Dionysos et Les Revenants qui donnera le coup d’envoi à la programmation en plein air des 24es FrancoFolies de Montréal. Cet événement marquera le début d’une série de 10 grands concerts gratuits.

Diane Tell invitera Marie-Pierre Arthur, Anodajay, Olaf Hund et Serge Fortin à reprendre avec elle le concert qu’elle avait présenté à guichets fermés à Montréal en lumière. Le groupe Groovy Aardvark, sept ans après son concert d’adieu au Métropolis, reprendra du service le temps d’une soirée, tandis que la formation Kaïn célébrera ses 10 ans d’existence. Le Collectif Métissé et le quintette français Bratsch ajouteront chacun une touche multiculturelle au festival.

Deux légendes de la musique québécoise, Robert Charlebois – qui célèbre cette année ses 50 ans de carrière – et Plume Latraverse, se produiront également en plein air, Loco Locass présentera enfin ses nouvelles pièces quelques jours après le lancement de son album. Finalement, c’est à Malajube que reviendra l’honneur de clore les festivités, parce qu’«on ne peut pas faire de Francos sans Malajube», a affirmé le vice-président à la programmation des Franco-Folies, Laurent Saulnier.

Outre les spectacles d’en-vergure présentés sur les plus grandes scènes, des concerts plus intimes auront lieu, entre autres au Pub urbain, une plus petite scène où se produiront des artistes comme Jérôme Minière, Antoine Gratton et Kevin Parent. «Il n’y a pas tant d’occasions de voir des spectacles extérieurs dans un contexte intime, et ça me plaît beaucoup d’avoir un artiste de l’envergure de Kevin Parent dans ce genre de contexte plus acoustique», a dit Laurent Saulnier.

Feront aussi partie de ces rendez-vous des artistes de la relève comme les Sœurs Boulay, Monogrenade, Chloé Lacasse, Canailles et Tire le Coyote. La révélation acadienne de l’année, Lisa LeBlanc, qui offre déjà un spectacle en salle le 10 juin, se produira également gratuitement le lendemain en plein air. Les Français 1995, Aurélie Cabrel et Twin Twin, notamment, offriront également des concerts gratuits en plus de ceux qui sont déjà au programme en salle.

Plusieurs autres artistes ayant fait paraître un album cette année (Sagot, Le vent du Nord, Éric Goulet, Éli et Papillon, Soké, Alexandre Belliard, pour ne nommer que ceux-là) viendront en défendre les pièces sur les différentes scènes de la place des Festivals.

Et le conflit étudiant?
En cette période où le conflit étudiant fait chaque jour les manchettes, certains se demandent si les grands événements touristiques montréalais, dont les FrancoFolies, deviendront la cible de perturbateurs.

Laurent Saulnier espère seulement que le conflit sera réglé d’ici la tenue des Francos, soulignant que le festival représente une source importante de revenus pour de nombreux artistes, mais aussi pour plusieurs étudiants qui y travaillent. «C’est clair qu’on espère que le conflit se règle d’ici ce temps-là, a-t-il confié. Le Festival est important, pas juste pour nous, mais aussi pour les centaines d’artistes qui vont travailler là-dessus.»

Le vice-président à la programmation a néanmoins ajouté : «On pense vraiment que les gens vont utiliser leur bon jugement pendant les FrancoFolies, comme dans tous les autres événements culturels, pour que les gens puissent participer à une fête comme celle-là.» la presse canadienne

Les Francofolies se tiendront du 7 au 16 juin prochain, et la programmation complète est dès maintenant disponible sur le site web des Francofolies.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!