Métro

Le tempérament, la personnalité, notre rapport à l’autre, sont autant de données qui déterminent les goûts musicaux. C’est ce qu’a mis en évidence une équipe de chercheurs de l’Université de Cambridge (Royaume-Uni) dans une étude publiée dans la revue «Plos one».

La musique occupe une place essentielle dans la vie quotidienne de chacun. Mais pourquoi aimons-nous tel ou tel style ? C’est ce qu’a cherché à savoir une équipe de scientifiques dirigée par le docteur David Greenberg.

«La recherche a montré par le passé que les préférences musicales et la personnalité étaient liées. Mais nous n’avions pas d’information sur l’influence de la manière de penser, le style d’apprentissage ou le tempérament sur les goûts musicaux. Nous avons donc décidé d’étudier comment ces éléments influençaient nos choix», précisent les auteurs de l’étude.

Pour cela, ils se sont basés sur deux types de tempérament bien différents : les emphatiques et les rationnels-cartésiens. Ils ont ensuite rassemblé 4 136 participants recrutés sur «myPersonality» une application de Facebook. Puis ils les ont séparés en quatre groupes avant de mener plusieurs expériences.

Dans un premier temps, les participants ont été amenés à remplir un questionnaire sur leurs caractéristiques psychologiques pour ne garder que les deux tempéraments choisis. Puis les scientifiques leur ont fait écouter 26 genres de musique différents. Puis, à nouveau, ils ont répondu aux questions des chercheurs sur leurs choix.

Les cartésiens aiment le hard rock

Les résultats de cette étude, publiés dans la revue «Plos one», ont mis en évidence que ceux qui avaient un tempérament emphatique préféraient la musique douce comme la country, le folk, les chansons d’auteurs, le pop rock. Alors que ceux qui présentaient un profil plus rationnel étaient davantage attirés par des musiques plus violentes comme le hard rock, le punk, mais aussi par des musiques plus complexes comme la musique classique et contemporaine.

«Nous avons ensuite affiné nos recherches et avons mis en évidence que les empathiques étaient attirés par une faible énergie musicale, par la douceur, la sensualité, par des musiques tristes et profondes émotionnellement. Alors que les rationnels recherchaient des émotions fortes, tendues, également de la passion. Ils aimaient également beaucoup les musiques très cérébrales et complexes», concluent les scientifiques.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!