L’année 2015 marque le grand retour de Ben Harper avec les Innoncent Criminals après une pause de huit ans. Le bonheur de jouer à nouveau ensemble était palpable entre les musiciens, mais la connexion avec le public n’a pas eu lieu comme on l’espérait lors de leur performance sur la scène de la rivière.

Harper, 45 ans, est un guitariste hors pair et il l’a démontré dès le début de son spectacle, arrivant seul sur scène, chapeau sur la tête et guitare à la main. Assis avec son instrument couché sur les genoux, il a joué une longue intro en slide sur des airs de folk et de blues. Puis, les Innocent Criminals sont entrés sur scène sous les applaudissements de la foule, composée davantage de curieux que de fans. En interprétant le succès Steal My Kisses en troisième chanson, les musiciens ont fait un bon coup pour accrocher le public. Mais l’enchaînement un peu décousu des pièces, sautant du doux folk au rock plus lourd sans transition, a fait en sorte que le public a eu de la difficulté à suivre.

Surtout que Ben Harper s’est fait avare de commentaire. Il n’a eu aucune interaction avec la foule, hormis un «Merci», lancé en faisant un signe de fist bump à un festivalier. Puis, au beau milieu d’une chanson, cette anecdote: «Votre pays est l’endroit où j’ai vu le plus gros joint, incluant la Jamaïque… Le Canada!» Eh ben…

Ceci dit, on s’en voudrait de passer sous silence le talent exceptionnel des musiciens sur scène, tous en parfaite maîtrise de leur instrument et ayant du plaisir à les jouer, notamment le percussionniste qui, seulement avec son magnifique sourire, a conquis la foule davantage que Ben Harper lui-même.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!