Archives Métro

Les médias norvégiens ont crié au scandale vendredi au lendemain d’un concert avorté de Justin Bieber, qui a quitté la scène après une seule chanson, laissant des adolescentes incrédules puis en larmes.

Le chanteur canadien de 21 ans a interrompu le mini concert rassemblant près d’un millier de personnes à Oslo, après avoir seulement interprété son hit «Boyfriend», excédé par des jets d’eau de fans en furie.

Les images capturées par les téléphones portables le montrent essuyant le sol avec sa chemise et tentant, en vain semble-t-il, de raisonner de jeunes spectatrices projetant de l’eau. «Tant pis. C’est fini. Je ne fais pas le show», a-t-il lâché, en tournant les talons et en jetant un gilet à terre.

Les médias norvégiens faisaient des choux gras de l’incident vendredi, montrant l’épisode en boucle et donnant la parole à des jeunes filles éplorées. La chaîne TV2, qui avait organisé le concert, parlait d’un «scandale» et d’un «fiasco», et le journal Adresseavisen d’un «drame plein de larmes».

Bieber s’est confondu en excuses sur Instagram.

«Malheureusement, ça a été une semaine difficile pour moi, de longues journées sans sommeil, a-t-il écrit. En aucun cas, je n’ai voulu sembler méchant (…) Je ne gère pas toujours les choses de la bonne manière mais je suis humain et je m’efforce de m’améliorer.»

«Malheureusement, des personnes ont été affectées par cela, comme je le suis moi-même. Pour les personnes au fond (de la salle), je suis si désolé et pour ceux que j’aurais déçus, je suis désolé», a-t-il ajouté.

L’enfant terrible de la pop a multiplié les frasques sur et en dehors de la scène. En Argentine en 2013, il a agressé un photographe et a été expulsé d’un hôtel. Aux États-Unis où il vit, il a été arrêté l’an dernier pour conduite dangereuse et a été condamné à deux ans de mise à l’épreuve pour avoir jeté des oeufs sur la maison d’un voisin à Los Angeles.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!