Télétoon Lee, le héros de La retenue

Le populaire dessin animé La retenue présente le dernier épisode de sa première saison ce soir, sur Télétoon. Entretien avec les créateurs.

C’est inspiré par les expériences «assez folles» qui ont jalonné leur parcours scolaires respectifs que les Canadiens Daniel Bryan Franklin et Charles Johnston ont créé le dessin animé La retenue (Detentionaire, en version originale anglaise). «Je fréquentais un pensionnat à Singapour et, si je voulais m’amuser, je devais souvent me faufiler à l’extérieur une fois les lumières éteintes! confie Charles. J’ai aussi grandi avec des élèves qui venaient de tous les coins du monde. C’est pourquoi on retrouve un tel mélange de cultures dans nos personnages. C’était très important pour nous.»

Ce métissage de cultures est peut-être une des raisons pour lesquelles La retenue est un hit chez les jeunes. Une autre raison qui expliquerait son succès est son propos, également rassembleur.

La retenue suit Lee, un étudiant qui «a des A partout, sauf en éducation physique». Accusé à tort d’avoir commis un gigantesque mauvais coup, il est condamné à passer un an en retenue. Durant ces heures de punition qu’on lui a injustement collées, l’étudiant tentera de démasquer le malfaiteur qui l’a mis dans un tel pétrin. Cette prémisse serait-elle un fait vécu par les créateurs?

«À vrai dire, j’étais un enfant difficile, se souvient Daniel. J’avais beaucoup de misère à l’école. Les profs me réprimandaient continuellement, souvent sans raison! Je voulais montrer que, même si on a de mauvaises notes, on n’est pas forcément méchant. Lee ne s’en laisse pas imposer et réfléchit par lui-même. C’est le message qu’on voulait faire passer.»

C’est également le message qui a fait craquer Athena Georgaklis, chef des productions originales chez Télétoon. «Cette idée d’une télésérie mettant en vedette un garçon incompris mais pas méchant, qui ne pense pas comme tout le monde et qui fait les choses à sa manière, nous semblait absolument géniale! Nous avons d’emblée été vendus à l’idée!»

Originale et rythmée, la série animée La retenue présente l’école de manière amusante et défait les stéréotypes, montrant des «populaires» gentils ou des timides «super cool». Les créateurs croient-ils que leur dessin animé peut aider les jeunes qui ont de la difficulté à se faire des amis à voir les choses d’un  meilleur œil? «Je crois que oui, répond Charles. Après tout, nous mettons en scène des personnages de tous les milieux, de toutes les origines, de toutes les formes et de toutes les tailles. La plupart du temps, ils s’entendent tous entre eux. On essaye de faire mentir les archétypes. Il y a toujours eu et il y aura toujours des cliques à l’école. Que ce soient les bolés, les gothiques, les sportifs… Ce qu’on veut montrer avec notre émission, c’est que lorsqu’on sort de son petit groupe et qu’on s’ouvre aux autres, on peut se faire un tas d’amis!»

La retenue
Dernier épisode de la saison 1
Jeudi à 19 h sur Télétoon

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!