Cette semaine, l’équipe de Métro a écouté les derniers albums de Grand Blanc, Marie-Ève Roy et Ian Kelly.

Comme en rêve
Grand Blanc
Mémoires vives
Note:

L’album Mémoires vives du groupe français Grand Blanc donne un nouveau sens à la musique électro-pop avec ses chansons qui nous  transportent dans un univers quasi onirique. Composé de trois gars et d’une fille, le groupe offre des mélodies urbaines hyper accrocheuses, oscillant entre les genres, mélangeant voix féminine et masculine. Ce premier album s’écoute comme la trame sonore d’un rêve où voix douces et paroles poétiques séduisent, envoûtent et ensorcèlent.
– Virginie Landry

Pause de punk
Marie-Ève Roy
Bleu Nelson
Note:

Après avoir joué de la guit ben fort pis ben vite et fait de multiples doigts d’honneur aux puissants de ce monde pendant près de 20 ans avec les Vulgaires Machins, Marie-Ève Roy essaie autre chose. Avec son premier album solo, Bleu Nelson, la musicienne nous emmène dans un endroit moins bruyant, mais qu’on se plaît à visiter. Un univers de pop (pas bonbon) et de textes introspectifs, avec des pièces franchement accrocheuses, comme Golden Bay et Pleure dans mon cou.
– Mathieu Horth Gagné

Paisible
Ian Kelly
Superfolk
Note:

Superfolk : le titre ne ment pas. Voix douce, guitare acoustique, piano et harmonica composent les chansons paisibles de ce nouvel album du Montréalais Ian Kelly, qui débute sur la très jolie I Love You More. Ça se gâte toutefois avec les deux pièces en français, au son trop «radiophonique commercial» qui nous irrite. Heureusement, plus loin, You’ve Got to Know, Let it All Out ou encore You’ve Got Your Reasons to Love Me (et son petit côté Coldplay) nous rappellent que Kelly a le chic pour forger de belles mélodies.
– Jessica Émond-Ferrat

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!