Daphné Caron/Urbania David Dubois

Avec sa boutique Pieds Géants, l’ex-joueur de basketball (et géant) David Dubois a décidé de chausser les plus grands du Québec.

Qu’est-ce qui t’a donné l’idée de vendre des chaussures pour grands pieds?
Je suis moi-même très grand. Je fais 6 pi 10 po et je chausse du 16. Quand j’étais aux États-Unis, j’arrivais assez bien à me trouver des souliers, mais revenu au Québec, c’était plus difficile.

On est plus petits au Québec?
Le Québécois moyen a beau­coup grandi depuis 25 ans, mais au Québec, 6 pi 3 po, c’est déjà grand. Le joueur de hockey parfait fait 6 pi 2 po, tandis qu’au basket, 6 pi 9 po, c’est la norme.

Qu’est-ce qui explique qu’on ait grandi comme ça?
Il y a 100 ans, on était considéré un peu comme des porteurs d’eau. On travaillait très fort et on était mal nourris, donc on était de petits trapus. Avec tout ce qui est arrivé au Québec en termes de révolution, d’alimentation, d’accès aux études et de multiculturalisme, la taille des Québécois a augmenté.

Et c’est dur de se chausser quand on a de grands pieds?

Souvent, les grands ont leurs endroits préférés, où ils savent qu’ils trouveront leur pointure. Sinon, il y a l’achat en ligne, mais ça occasionne souvent des frustrations, parce que, pour trouver une chaussure, ça prend vraiment un bon fit.

Est-ce que c’est gênant, avoir des grands pieds?

Surtout pour les femmes, oui. Souvent, elles ont vécu de mauvaises expériences en boutique avant de venir nous voir. Elles se sont fait regarder comme des extraterrestres quand elles ont demandé un 12, ou se sont fait dire à la blague : «On va vous chausser avec la boîte à la place» – ce qui n’est pas très délicat.

Quelle est la plus grande pointure que vous ayez vendue?
Chez les femmes, du 14, et chez les hommes, du 21. C’était un jeune d’Huntingdon. L’acteur Martin Paquette, le plus grand du Québec, se chausse ici. Il fait 7 pi 3 po et porte du 18.

Qu’est-ce qui est le plus difficile quand on a de grands pieds?

Agencer son style à ses souliers. C’est déjà dur pour un grand de trouver un beau jeans ou un beau t-shirt, mais après ça, il faut trouver les souliers pour aller avec. C’est pour ça que j’ai misé sur la variété. J’ai regardé ce qui marchait chez les gens ordinaires, et j’ai commandé les grandes pointures de ces marques-là.

www.piedsgeants.com

Urbania

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!