Polars, chick lit, romans légers… L’été, on a envie d’évasion et on a enfin le temps de lire, pendant une semaine de vacances! Métro vous suggère donc quelques bouquins à glisser dans votre sac de plage ou à emporter au parc pour un après-midi relaxe.

CAHIER  LIVRES ÉTÉ Nous_c1001. Nous – David Nicholls
10-18

Le dernier roman de l’Anglais David Nicholls (à qui on doit One Day) est maintenant offert en format poche, facile à glisser dans son sac pour l’amener partout avec soi pendant ses escapades. Douglas, le père de la famille Petersen, voit dans les vacances familiales l’occasion rêvée de démontrer qu’il est plus qu’un biochimiste coincé. Connie, la mère, est amenée à confronter, durant ces semaines de voyage, son passé d’étudiante en arts à la recherche de folles expériences et son présent d’épouse rangée. Au milieu de tout ça, leur fils Albie réussira-t-il à enfin voler de ses propres ailes? Crises et nouveaux départs sont au rendez-vous, au détour des villes européennes que visitent les Petersen.

CAHIER  LIVRES ÉTÉ Les steppes de Gengis Khan_c1002. Les steppes de Gengis Khan – Aline Apostolska
Édito

Après L’île noire de Marco Polo, l’intrépide archéologue Joséphine Watson-Finn est de retour, cette fois pour une mission de l’UNESCO en Mongolie, où est né l’empereur Gengis Khan. Quand elle arrive à Oulan-Bator, des éléments troublants éveillent sa curiosité : des corps d’adolescents mutilés sont retrouvés, une ONG a des agissements suspects et des pratiques chamaniques nocturnes effrayantes ont lieu. Joséphine cherchera par ailleurs à mettre un terme à l’emprise que Leo, son ancien amant, exerce sur elle, même si cela peut mettre sa vie en danger. Ce thriller historique sombre et inquiétant se trame sur fond de bouddhisme et de chamanisme, à travers des steppes qui s’étendent à perte de vue.

CAHIER  LIVRES ÉTÉ la jeune épouse_c1003. La jeune épouse – Alessandro Baricco
Gallimard

À 18 ans, la Jeune Épouse venue d’Argentine arrive en Italie pour épouser le Fils. Comme celui-ci se trouve en Angleterre, c’est la Famille qui l’accueille. Mais les mœurs et les rituels de cette Famille du début des années 1900 sont mystérieux : la Jeune Épouse vivra parmi eux une initiation sexuelle, alors que la Fille la séduit et que le Père l’amène dans un luxueux bordel. Et le Fils, qui ne revient toujours pas, expédie des objets étranges qui finissent par laisser entendre qu’il a disparu… Ce court roman (224 pages) est décrit comme un «récit mi-philosophique, mi-libertin», selon un critique de La Stampa, un quotidien italien.

CAHIER  LIVRES ÉTÉ j'adore rome_c1004. J’adore Rome. Enquête dans les bas-fonds du luxe – Isabelle Laflèche
Québec Amérique

«Tout comme le collant de Graziella, l’étiquette indique que c’est du coton à 100 %, mais je constate qu’il est fait de nylon. Bingo. À côté de la pile d’où il vient se trouve une boîte de collants similaires, emballés sous le logo de notre compagnie. Je suis renversée.» Dans ce troisième tome de la série – qui suit J’adore New York et J’adore Paris –, ateliers clandestins, dolce vita, luxe italien, bellâtres et pasta se mêlent aux enjeux de la fast-fashion. Catherine, l’héroïne de ce roman de chick lit, y est plongée dans une autre histoire de contrefaçon, qu’elle devra résoudre avec son assistant Rikash. La lumière sera-t-elle faite dans cette histoire de bas contrefaits?

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!