Lilian Ginet/Collaboration spéciale La Bronze

Nadia Essadiqi, alias La Bronze, est à la fois chanteuse et comédienne, avec un style pop à paillettes qu’elle décrirait comme «poético-pop-électro-rock», tout simplement.

Aussi curieux que cela puisse paraître, celle qu’on écoute surtout pour ses textes ne sait pas d’où lui vient son inspiration. «Souvent, c’est quand je suis en train de marcher et que je fais de l’espace dans mon esprit que des mots me viennent. Une phrase peut m’inspirer le reste de la chanson. Ça me vient de tout ce que je vis, ce que je vois, les gens autour de moi, les textures, les rêves, l’amour, la nature, la ville.»
La chanteuse, qui est présentement en Europe pour présenter quelques spectacles, prend d’ailleurs le temps d’en profiter. «Je suis paresseuse, je n’écris pas tout le temps.»

Il faut dire que les moments de détente sont propices à l’inspiration et que le voyage la nourrit.

Si elle est invitée partout dans le monde, c’est un peu grâce à sa reprise en arabe de la chanson Formidable de Stromae, qui l’a réellement mise sur la carte l’automne passé. Sa vidéo, tournée en toute simplicité sur un toit au coucher du soleil, avec Montréal comme toile de fond, a été vue plus de 1,5 million de fois. Un succès inespéré qui a ouvert bien des portes à la chanteuse, sauf une.

«Stromae n’a rien dit. J’espère un jour le rencontrer, lui parler. Ça aurait été cool. Ça viendra…» Même si La Bronze n’a eu aucun écho de la part du chanteur qu’elle admire beaucoup, sa reprise virale lui a permis d’aller jouer à l’étranger, d’être invitée sur des plateaux de télé français et de se produire dans des endroits où elle ne pensait jamais jouer, et c’est déjà beaucoup.

À la suite de ce fulgurant succès, il est fort probable que La Bronze rechante en arabe dans un avenir rapproché. Si elle a aimé son expérience, elle ne juge cependant pas que chanter en arabe fasse d’elle une artiste plus complète. «C’est une richesse de plus, mais une richesse qui ne m’appartient pas. Le fait que, moi, j’aie accès à ça, je me trouve chanceuse. Que mes parents m’aient appris l’arabe, c’est vraiment cool.»

Lorsqu’elle sera de retour à Montréal (ne lui demandez pas quand, elle «a perdu le fil du temps»), La Bronze offrira des spectacles d’environ une heure et demie aux pianos publics montréalais dans une formule 5 à 7 intime et relax. «Le piano est arrivé dans ma vie d’une façon plus forte il y trois ans, c’est un médium que j’aime beaucoup. L’intimité que ça crée est très chouette.»

La chanteuse travaille sur un album pour 2017.

La Bronze aux Pianos Publics
Au Parc du Portugal vendredi de 17h à 19h

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!