Getty Anthony Kiedis, Flea et Josh Klinghoffer, qui forment Red Hot Chili Peppers avec Chad Smith.

Josh Klinghoffer, le guitariste des Red Hot Chili Peppers, est peut-être le plus jeune membre du groupe américain, mais il est aussi, semble-t-il, le plus responsable. Métro a parlé au musicien de 36 ans de son rôle dans le groupe, qui sera à Osheaga vendredi.

Comment se sent-on quand on est le plus jeune musicien à avoir été admis au Rock and Roll Hall of Fame?
Je ne sais pas… Je n’y pense pas trop. Je ne me sens pas différent, c’est juste un truc chouette à raconter à mes parents et amis.

Avez-vous d’autres rêves et ambitions?
Oui, bien sûr. Parce que je n’ai pas fait grand-chose pour être admis au Hall of Fame. J’ai encore beaucoup à accomplir.

Vous êtes un rêveur?
Oh, oui.

Je me souviens d’une spectatrice dans un concert en 2012 qui portait une bannière disant : «Josh, épouse-moi.» Comment réagissez-vous à ces propositions?
J’en vois rarement, parce que mes cheveux couvrent mes yeux. Je pense que je reçois beaucoup de «non-amour» aussi. Mais bon, c’est très gentil, tout ça. C’est aussi plutôt étrange, parce que je suis relativement nouveau dans le groupe. [Il a remplacé John Frusciante en 2009, NDLR.]

Êtes-vous fatigué des comparaisons avec l’ancien guitariste de RHCP John Frusciante?
Oui, bien sûr. Comment ne pas l’être? Évidemment, c’est un honneur de faire partie de ce groupe. Et aussi d’être mentionné dans la même phrase que Frusciante – sans parler du fait que je joue avec les mêmes musiciens que lui. Mais être comparé à lui, c’est ridicule et idiot. Nous sommes deux personnes très différentes, nous n’avons pas appris à jouer de la même manière. Et ce n’est pas de ma faute si John
a quitté le groupe.

Comment avez-vous rencontré Frusciante?
Ça s’est fait par l’intermédiaire de Bob Forrest [chanteur des groupes Thelonious Monster et The Bicycle Thief], avec qui j’ai joué. J’ai rencontré d’autres membres de RHCP grâce à lui aussi.

Avez-vous une bonne relation avec John?
Je ne lui ai pas parlé. Je ne sais pas si nous sommes en bons ou mauvais termes. On n’est en aucun «terme», je présume. Il essayait de s’éloigner du groupe, j’essayais de m’éloigner de l’idée de lui faisant partie du groupe. Nous ne nous sommes simplement pas parlé depuis un moment. On va certainement se reparler un jour.

Mais vous aviez un groupe ensemble, Ataxia. Pourquoi avez-vous arrêté?
Nous n’avons pas arrêté, nous n’avons jamais vraiment commencé. Il y a eu une seule session. Nous nous sommes réunis une semaine et avons écrit des chansons. Nous sommes allés en studio le week-end d’après et avons enregistré les deux albums. Et c’est tout. À ce moment-là, le bassiste Joe Lally a déménagé en Italie avec sa famille, John a continué avec les Chili Peppers et je suis parti en tournée avec d’autres gens.

Vous avez une bonne relation avec les autres membres des Red Hot Chili Peppers?
Oui, oui. Il le faut. [Rires] J’espère bien.

Étant le plus jeune, sentez-vous un fossé générationnel entre vous et les autres?
Parfois. Mais ils sont tous si jeunes de cœur que, parfois, je me sens plus vieux qu’eux. Je me sens parfois comme leur papa quand je les vois courir partout. D’un autre côté, ils ont vécu tellement d’expériences incroyables et ils forment un groupe depuis si longtemps. Je n’ai jamais trouvé que la différence d’âge posait problème. La seule véritable différence, c’est que je suis le seul à ne pas avoir d’enfants.

J’ai lu des entrevues avec le groupe, et vous semblez être le moins bavard. Êtes-vous introverti?
Un peu. Parfois je n’ai simplement rien à répondre. Et eux sont tellement bons pour répondre aux questions.

Sur scène, vous bougez beaucoup. Est-ce difficile de jouer, de bouger et de chanter les chœurs tout à la fois?
Oui, mais étrangement, j’y arrive. [Rires] Je me suis cassé le pied il y a quelques années, et j’ai dû jouer assis pendant quelques mois. C’était beaucoup plus facile de jouer et de chanter. Mais j’aime bien tout faire en même temps, c’est comme un défi que je me lance.

Vous avez un autre groupe – Dot Hacker Band – qui est très différent des Chili Peppers…
Je l’ai commencé avant de me joindre à RHCP. J’avais toujours rêvé d’avoir mon propre groupe, parce que quand j’étais plus jeune, je suis parti en tournée avec d’autres gens… et soudainement 10 ans avaient passé. Et j’ai finalement rencontré des gars avec qui former ce groupe. Mais bien sûr, quand j’ai commencé à jouer avec les Chili Peppers, j’ai dû le mettre de côté. Nous avons quand même fait deux albums et nous en avons un troisième qui sort bientôt.

Que faites-vous généralement de votre temps libre quand vous êtes en tournée?
J’aime bien visiter le plus de choses possible. En Russie, je courais partout. À Paris, j’ai été dans plusieurs musées; à Amsterdam, j’ai fait du vélo. J’aime l’Europe, c’est très différent de la Californie. Sinon, je reste à l’hôtel, je joue de la guitare, je lis et je regarde mon ordinateur.

Qu’aimez-vous lire?
Des romans de Jonathan Ames et des articles de Christopher Hitchens. J’essaie aussi – sans succès – de commencer un roman de J.G. Ballard. J’ai essayé trois fois. Je lis des trucs courts ces temps-ci, ça fait longtemps que je n’ai pas lu un gros roman.

La littérature vous aide-t-elle à écrire des paroles de chansons?
Oui. Si je pouvais changer une chose à mon sujet, ce serait d’être un meilleur lecteur. Je me laisse distraire et je ne finis pas les livres. Et mon esprit part dans 50 directions différentes plutôt que de rester concentré sur la page. Je devrais peut-être me faire prescrire une pilule quelconque. [Rires] Mais plus on lit, plus on a d’idées, plus notre cerveau est exposé à ses différents côtés. Ne serait-ce que prendre une marche, ça m’aide à écrire, et pourtant je ne le fais pas assez.

Sur l’album The Getaway, il y a les images d’une fille, d’un ours, d’un raton laveur et d’un pigeon. Le chanteur Anthony Kiedis a dit en entrevue que la fille vous représente. Avez-vous été insulté?
Non, pourquoi le serais-je? Cette fille est super jolie! J’aime mieux être un être humain qu’un ours ou un raton.

Red Hot Chili Peppers à Osheaga
Sur la scène de la Rivière
vendredi à 21h20

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!