Al Bello/Getty Erik Cole

MONTRÉAL – Le Canadien de Montréal a échangé l’attaquant Erik Cole aux Stars de Dallas en retour de Michael Ryder et d’un choix de troisième ronde lors de l’encan de 2013, a confirmé l’équipe mardi.

«Ça s’est fait vite», a reconnu le directeur général du Canadien Marc Bergevin en conférence téléphonique mardi soir. «Je suis très fier d’avoir fait l’acquisition de Michael Ryder, un joueur qui produit sur le jeu de puissance, qui est très actif et qui partage même la tête des compteurs de son équipe.

«C’est aussi un gars qui a joué à Montréal, qui connaît la pression du marché, et il a remporté la coupe Stanley avec les Bruins de Boston», a rappelé Bergevin, en précisant que les succès historiques de Ryder contre des adversaires de la section nord-est avaient été analysés avant de conclure l’échange.

Ryder, qui est âgé de 32 ans, écoule la dernière année d’un contrat d’une valeur de 3,5 millions $US. L’ailier droit a marqué six buts et récolté huit mentions d’aide en 19 matchs cette saison. Bergevin a d’ailleurs indiqué qu’il n’excluait pas la possibilité de lui offrir une prolongation de contrat à la fin de la présente campagne, et a ajouté que l’aspect financier de la transaction avait joué un rôle dans sa décision.

«Dans le monde actuel, il faut toujours regarder ta masse salariale. Et il ne faut pas oublier que le plafond salarial va diminuer l’an prochain, donc c’était important pour moi de regarder ça. Et ça me procure une certaine flexibilité dès cette saison», a confié Bergevin.

Le principal intéressé a du même souffle indiqué qu’il gardait la «porte ouverte» à d’autres transactions d’ici la date limite des échanges, le 3 avril.

Il s’agira d’un deuxième séjour chez le Tricolore pour le Terre-Neuvien, après celui de 2003 à 2008.

«Welcome back Ryds!», a écrit le gardien Carey Price sur le site de réseautage social Twitter.

Le Canadien s’affairait en soirée à trouver un vol afin de permettre à Ryder de rejoindre ses coéquipiers à Toronto, où il affrontera les Maple Leafs mercredi soir, et Bergevin a fait savoir qu’il y avait «une très bonne possibilité» qu’il soit en uniforme.

L’attaquant de six pieds et 198 livres a participé à 650 matchs en carrière dans la LNH, avec le Canadien, les Bruins et les Stars, récoltant 410 points (203 buts, 207 aides). Il fut un choix de huitième tour du Canadien, 216e au total, lors de l’encan de 1998.

Pour sa part, Cole, qui est âgé de 34 ans, avait encore deux autres saisons à écouler à son contrat moyennant 4,5 millions $ annuellement. Bergevin a fait savoir que le vétéran avait accepté de lever sa clause de non-échange afin de rejoindre la formation texane.

«Je lui ai parlé pendant 20 minutes environ tandis qu’il était à l’hôtel avec l’équipe, a dit Bergevin. Il avait l’air surpris, mais très heureux de la décision, car il se retrouve avec une équipe qui luttera pour participer aux séries éliminatoires.»

Bergevin a du même souffle nié que les déclarations de Cole à l’effet qu’il songeait à la retraite en début de saison, ainsi que sa situation familiale, aient eu un rôle à jouer dans sa décision de l’échanger aux Stars.

L’attaquant américain, qui avait déjà dit vouloir retourner aux États-Unis afin de permettre à ses enfants de faire leur transition scolaire, était en panne sèche depuis le début de la campagne. Il n’avait marqué que trois buts et récolté trois passes en 19 parties.

Pour sa part, le directeur général des Stars, Joe Nieuwendyk, s’est dit très heureux de l’acquisition de Cole.

«Erik Cole est un attaquant qui peut évoluer au sein des deux premiers trios, qui patine bien, qui ajoute du poids à l’équipe et qui est sous contrat pour les deux prochaines saisons, a-t-il dit. Nous remercions Michael Ryder pour sa contribution et nous avons hâte de voir ce qu’Eric apportera à notre groupe.»

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!