BROSSARD, Qc – Le Canadien devra s’y faire, les 29 autres équipes du circuit Bettman luttent pour se positionner en prévision des séries éliminatoires et elles sont prêtes à tout pour engranger des points de classement, même bousculer Carey Price devant son filet.

Les joueurs rencontrés mercredi matin au Complexe sportif Bell ont indiqué que c’est l’une des raisons pour lesquelles ils ont encaissé une défaite de 4-1 au Centre Bell mardi soir contre les Devils du New Jersey.

«Les équipes vont tenter de lancer et de s’installer physiquement devant le filet, donc il va falloir s’assurer de nettoyer le devant du filet et espérer que les arbitres prendront les bonnes décisions», a expliqué Brandon Prust.

Il suffit de penser au but d’Adam Henrique qui a donné les devants 2-1 aux Devils en début de période médiane, après qu’il se soit emparé d’un retour de lancer et poussé la rondelle — ainsi que Price — au fond du filet du Tricolore. La majorité des joueurs du Canadien ont reconnu mercredi que cette stratégie allait être de plus en plus préconisée par les équipes adverses, à l’approche des séries éliminatoires.

«Le message des autres entaîneurs de la ligue, c’est d’aller au filet, a évoqué l’entraîneur-chef Michel Therrien. À l’occasion, des buts sont refusés à cause de ça, parfois non, donc nos défenseurs ont une responsabilité pour essayer d’éloigner les attaquants (de Price). Mais le message du club d’hier n’est pas différent de celui de tous les autres clubs de la ligue.»

La solution pour stopper les charges ennemies ne réside toutefois pas dans l’application de la loi du Talion, c’est-à-dire oeil pour oeil, dent pour dent, selon le défenseur Josh Gorges.

«Ça ne sert à rien de donner des coups de poing au visage de ses adversaires après le sifflet, parce que les gars ne diront jamais qu’ils vont arrêter de s’installer devant le filet à cause de ça, a-t-il expliqué. Ça n’est plus comme ça. Je crois que c’est plus important d’être constant devant le filet, pour que les autres clubs sachent qu’il va falloir se battre pour se placer devant notre but. C’est la meilleure façon de procéder.»

Celui qui est le plus affecté par cette stratégie des autres équipes, Price a admis qu’il avait observé une recrudescence des coups d’épaule qui lui sont assénés dernièrement, mais refuse de blâmer ses coéquipiers

«Ça fait partie du jeu, a-t-il dit, l’air impassible. Beaucoup de buts sont marqués de l’avant du filet, et c’est de toute évidence une stratégie qui est appliquée par les autres équipes. On voit ça souvent dans les séries éliminatoires. C’est dans la nature du sport. Mais je n’ai pas à me plaindre, les gars font le boulot devant moi.»

Ce sera aussi le cas des prochains adversaires du Canadien, les Sénateurs d’Ottawa, jeudi. Daniel Brière a d’ailleurs indiqué que ses coéquipiers et lui «s’attendaient à ça», surtout contre des rivaux de section tels que les Sénateurs (21-18-8) et les Maple Leafs de Toronto, samedi. La formation de l’entraîneur-chef Paul MacLean, détentrice du 10e rang dans l’Association Est, est sur une lancée dernièrement, elle qui a compilé une fiche de 7-1-2 à ses 10 derniers matchs.

«En ce moment, ce sont les plus gros matchs de la saison, donc il faut aller chercher ces quatre gros points, a expliqué Prust. L’ambiance va être électrisante, toutes les équipes sont affamées et luttent pour les séries éliminatoires. Ce sera amusant.»

Un rappel de Hamilton?

Le Canadien a d’autres chats à foutter par les temps qui courent. L’avantage numérique est toujours anémique, lui qui a été blanchi à ses 17 dernières opportunités, dont trois contre les Devils. Les récents insuccès du Tricolore avec l’avantage d’un homme l’ont d’ailleurs fait dégringoler au 14e échelon de la ligue à ce chapitre, mais dans le vestiaire, les joueurs semblent confiants de pouvoir le relancer rapidement.

«Je ne suis pas trop préoccupé par ça, a confié P.K. Subban. On fait bien circuler la rondelle, on crée des chances de marquer, mais c’est difficile, parce qu’à ce temps-ci de la saison, les équipes resserrent le jeu. On n’a besoin que d’un rebond chanceux ici ou là, mais ça ne m’inquiète pas.»

D’autre part, David Desharnais est toujours ennuyé par un virus et n’a pas pris part à la séance d’entraînement. Selon Therrien, il devrait rejoindre ses coéquipiers à Ottawa, mis on ignore toujours s’il participera au match. Le pilote du CH a aussi indiqué qu’il jonglait avec l’idée de rappeler un attaquant du club-école, les Bulldogs de Hamilton.

Carey Price sera de nouveau devant le filet du Canadien.

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!