Les soi-disant flying frenchmen sont loin de voler sur la glace et peuvent difficilement prétendre être principalement francophones.

Ils sont battus dans ces deux catégories par l’Avalanche du Colorado, qui compte deux fois plus de Québécois dans son alignement et qui a marqué 18 buts de plus jusqu’à maintenant cette saison.

Les liens que la mouture actuelle du Canadien a avec son glorieux passé sont plutôt ténus. Après tout, il y a des partisans dans la vingtaine qui n’ont jamais vu leur équipe gagner la Coupe Stanley. Donc, il est peut-être naïf d’espérer que l’équipe de cette année répondra à des attentes aussi élevées.

Mais quand même. Le CH a marqué six buts à ses quatre dernières sorties. C’est un peu gênant, non? Avant les matchs de mercredi, le Tricolore occupait le 21e rang dans la LNH pour les buts marqués, le 23e rang pour le nombre de tirs et était en milieu de peloton en matière d’efficacité en avantage numérique. Cependant, il était au cinquième rang dans la catégorie des tirs bloqués et quatrième pour les buts accordés ainsi qu’en désavantage numérique.

Le Canadien compte donc sur plusieurs joueurs qui sont prêts à se jeter devant les rondelles parce qu’ils n’ont pas assez d’habiletés pour les transporter eux-mêmes, et sur un excellent travail de ses gardiens. Cela est positif puisque c’est le genre de qualité qui permet de gagner des matchs de hockey.

Toutefois, une équipe doit être capable d’envoyer le disque derrière les gardiens adverses, surtout en séries, quand les buts deviennent une denrée rare. Après la défaite de 4-1 contre les Devils du New Jersey, le meilleur pointeur du Canadien était P.K. Subban (33 points en 47 matchs). Le défenseur est en voie de connaître une saison de 58 points. Seulement quatre équipes dans la LNH – les Panthers de la Floride, les Sabres de Buffalo, les Blue Jackets de Columbus et les Predators de Nashville – ont un joueur moins productif que Subban comme meilleur pointeur.  Ces quatre équipes ont une chose en commun. Elles ne sont pas dans la course aux séries.

Le Canadien, pour sa part, subira une autre élimination hâtive à moins qu’il trouve un joueur capable de marquer des buts avant la date limite des échanges ou qu’il obtienne une meilleure production offensive de la part des joueurs déjà en place.

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!