MONTRÉAL – Le manque de résultat à l’attaque ne représentait pas un grand souci chez le Canadien dernièrement quand Carey Price multipliait les prouesses devant le filet.

À la suite des dernières défaites du Tricolore contre deux des pires équipes de la LNH, l’entraîneur Michel Therrien commence à trouver qu’il s’agit d’un problème.

«Nous avons besoin de la contribution de plus d’un ou de deux trios, a laissé tomber Therrien pendant le point de presse d’après-match. C’est ce que nous obtenons depuis environ un mois et demi. Si nous voulons avoir du succès, il nous faut obtenir la contribution de plus de monde.»

Vingt des 28 derniers buts de l’équipe ont été marqués par Max Pacioretty, Alex Galchenyuk ou les défenseurs.

Brendan Gallagher n’a qu’un but dans ses 13 derniers matchs, Jiri Sekac un but en 19 rencontres, Tomas Plekanec deux en 12 et David Desharnais deux en 11 matchs. Ajoutez à cela Lars Eller qui n’a qu’un but dans ses 20 derniers matchs, et vous commencez à réaliser qu’il s’agit d’un véritable problème.

«Nous faisons un peu trop dans la dentelle, au lieu d’envoyer la rondelle vers le filet, a avancé Desharnais. En troisième période, notre objectif était de diriger entre 15 et 20 lancers au but. Nous avons vu ce que ç’a donné. C’est pas toujours en jouant de finesse qu’on parvient à marquer.»

Desharnais a ajouté que ses coéquipiers et lui doivent avoir une meilleure attitude quand l’équipe tombe en arrière au score.

«Nous n’avons pas eu trop souvent à venir de l’arrière dernièrement. On dirait que nous avons perdu l’habitude et nous paniquons quelque peu. Nous savons que nous sommes capables de réussir des buts. Nous devons être plus affamés.»

Le Canadien a été très affamé au cours des 15 dernières minutes de jeu, mardi. Mais comme l’a fait remarquer Max Pacioretty «on a manqué un peu de temps».

«Nous n’avons obtenu qu’un but en troisième période, mais nous aurions pu en marquer plusieurs. C’est frustrant, nous n’obtenons pas de bonds favorables dans le moment. Nous devons travailler plus fort et la chance va finir par nous sourire.»

Frustration

Au son final de la sirène, Pacioretty a eu maille à partir avec son ancien coéquipier Josh Gorges. P.K. Subban est venu ajouter son grain de sel.

«Ça arrive dans le feu de l’action. Il y avait de la frustration de ma part. Leur gardien a été très solide et nous luttions farouchement devant le filet. Nous essayons de jouer avec intensité à chacun des matchs, peu importe l’identité de nos adversaires.»

Chez les Sabres, Gorges savourait cette troisième victoire des Sabres contre son ancienne équipe cette saison.

«Vous voulez gagner à toutes les fois que vous affrontez votre ancienne équipe. Et compte tenu des insuccès que nous avons connus au cours des dernières semaines, cette victoire fait beaucoup de bien au moral», a résumé Gorges.

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!