MONTRÉAL – Le Canadien a vite pris les devants 2-0 jeudi, mais les Sénateurs d’Ottawa ont marqué cinq buts en succession en route vers l’obtention d’une victoire cruciale de 5-2 devant 21 286 spectateurs médusés au Centre Bell.

Le Tricolore a encaissé un cinquième revers en six rencontres — et un troisième en quatre confrontations cette saison contre les Sénateurs.

«Nos adversaires sont plus affamés que nous dans le moment», a avancé l’attaquant Brandon Prust.

L’entraîneur Michel Therrien a corroboré l’analyse de Prust, tout en se montrant confiant de vite redresser la barque.

«On va replacer ça. On a amplement de temps», a-t-il lancé avec le sourire. Comment?, lui a-t-on demandé. «Je ne vous dirai pas tous mes secrets», a-t-il ajouté.

La situation est loin d’être alarmante également pour le gardien Carey Price.

«Nous ne sommes pas préoccupés, a rétorqué Price quand on lui a posé la question. Pourquoi?, lui a-t-on demandé. «Parce que nous sommes premiers au classement (de l’Est).»

Pour revenir au match, le défenseur étoile Erik Karlsson a dirigé l’attaque des gagnants avec un doublé, ses 17e et 18e filets de la saison, en plus d’ajouter une aide.

Erik Condra, Mark Stone et Marc Methot ont également déjoué Carey Price (23 arrêts), qui a cédé cinq buts pour la troisième fois de la saison — les autres fois ayant été les 2 et 4 novembre. Milan Michalek a fourni deux aides.

Max Pacioretty, avec ses 32e et 33e de la saison, a été le seul marqueur du CH (42-19-7).

Le gardien recrue des Sens, Andrew Hammond, a effectué 26 arrêts. Il est demeuré invaincu en temps réglementaire en neuf sorties (8-0-1).

Un mirage

Le Canadien s’était donné un élan grâce aux unités spéciales et, avant même la 10e minute de jeu écoulée, il menait 2-0.

Pendant un moment, on a cru à un déblocage à l’attaque. Mais non, on a assisté à un retour à la normale… et à une remontée des Sénateurs!

Pacioretty a marqué en supériorité et en infériorité numérique — une première pour le CH dans une même période depuis le 16 janvier 2014.

‘Pacio’ a d’abord effleuré la retentissante frappe de P.K. Subban en supériorité, à 6:43, avant de déjouer Hammond au terme d’une échappée en infériorité, à 8:52.

Le CH a enlevé haut la main la bataille des unités spéciales au premier tiers, malgré les pertes temporaires des attaquants David Desharnais et Tomas Plekanec.

Ça se gâte

Les Sénateurs ont sonné la charge tôt en deuxième. Karlsson a déjoué Price grâce à un tir frappé dans la lucarne, à 2:50.

La période a été inintéressante par bouts, mais les Sens ont trouvé le moyen de créer l’égalité. La belle patience de Jean-Gabriel Pageau près du filet de Price a rapporté des dividendes, à 18:21. Condra a vu la passe de son coéquipier bifurquer sur son patin gauche.

Les visiteurs ont frappé de nouveau tôt en troisième, à 1:23 pendant un avantage numérique. Stone a tout juste redirigé le tir du défenseur Patrick Wiercioch.

Les hôtes ont par la suite raté une occasion d’égaler le score, avec Matt Puempel qui a écopé d’une double mineure pour bâton élevé.

Les Sens leur ont fait payer leur ineptie en supériorité en doublant leur avance dès le retour de Puempel dans l’action. Karlsson a mis la touche finale à la superbe passe de Michalek.

Plus rien n’allait, et le défenseur Methot a porté le coup fatal à 12:36.

«Dans les deux dernières périodes, on s’est fait battre de vitesse ainsi que sur le plan de la compétitivité, a tranché Therrien. C’est ce qui a occasionné la défaite. Actuellement, nous ne rivalisons pas suffisamment avec nos adversaires pour remporter des matchs.»

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!