Paul Sancya Paul Sancya / The Associated Press

DÉTROIT – Le Canadien s’est rappelé un peu tard qu’il pouvait jouer les trouble-fête et il s’est incliné 4-3 face aux Red Wings de Detroit, jeudi, malgré une poussée de trois buts en troisième période.

Riley Sheahan, deux fois, Luke Glendening et Anthony Mantha, avec son premier dans la LNH, ont marqué pour les Red Wings (37-26-11), qui demeurent au coeur de la lutte pour la dernière place disponible pour les séries dans l’Est. Petr Mrazek a effectué 25 arrêts.

Tomas Plekanec, Paul Byron et Max Pacioretty ont sonné la charge pour le Canadien (34-35-6) en troisième période, mais la troupe de Michel Therrien a subi une troisième défaite à ses quatre dernières sorties. Ben Scrivens a repoussé 36 lancers. Le défenseur Joel Hanley a récolté deux aides dans un deuxième match de suite.

Plekanec a rejoint Elmer Lach et Ralph Backstrom au 20e rang de l’histoire du Canadien avec 215 buts.

«On a connu une très bonne première période, on aurait dû prendre l’avance, on en est tous conscients, a dit Therrien en référence à un but de Plekanec qui a été refusé. Les Red Wings ont utilisé leur vitesse en deuxième période contre notre défensive qui manque d’expérience, mais on a bien réagi en troisième période.»

Le Tricolore a perdu les services du dur à cuire Mike Brown, qui a été victime d’une vilaine chute en troisième période. Au moins, le centre David Desharnais était de retour après une absence de 17 matchs en raison d’une fracture à un pied.

Le Canadien retrouvera ses partisans samedi, quand les Rangers de New York seront de passage au Centre Bell.

En deux temps

Signe des choses à venir, la rencontre a bien mal débuté pour le Canadien. Plekanec croyait avoir ouvert la marque après 2:53 de jeu, mais les arbitres l’ont plutôt envoyé au cachot pour double-échec. Les reprises en ont laissé plus d’un sceptique.

«On n’a pas eu d’explications parce que l’arbitre n’a pas voulu en donner, a mentionné Therrien. Je ne sais pas quand il a vu Plekanec donner un double-échec. Tu peux regarder la séquence 100 fois, il n’y en a pas.»

Les visiteurs ont tout de même connu quelques beaux élans pendant l’engagement, mais Mrazek a été solide.

Les Red Wings ont toutefois brisé la glace avec 1:14 à faire. Scrivens n’a pu maîtriser un tir de Brendan Smith et Sheahan a envoyé le retour dans l’objectif.

Smith a été le centre d’attention tôt en deuxième période, quand il a appliqué une dure mise en échec à l’attaquant du Canadien Stefan Matteau. Phillip Danault s’est porté à la défense de son coéquipier et Matteau a quitté vers le vestiaire avant de revenir plus tard dans la période.

«Ce sera à la ligue de décider s’il y a matière à suspension ou non, a rappelé Therrien. C’était un coup à la tête, ce que tu veux éviter pour la sécurité des joueurs. Ça méritait au moins une punition.»

Les Red Wings ont distancé le Canadien en deuxième période, dominant la période 21-5 au chapitre des tirs. Ils ont creusé l’écart à 3-0 grâce à deux réussites en 12 secondes.

Glendening a d’abord profité d’une mêlée pour battre Scrivens, étendu sur la glace, à 5:36 de l’engagement. Sheahan a ajouté son deuxième de la soirée en s’échappant peu de temps après la reprise et il a déjoué Scrivens dans la partie supérieure du côté de la mitaine.

Mantha a touché la cible avec 2:33 à écouler au deuxième vingt, après que Scrivens eut échappé un autre retour.

Le Canadien a donné signe de vie après 47 secondes de jeu en troisième période. Le tir de Plekanec a dévié sur l’épaule droite du gardien avant de rebondir derrière lui jusque dans l’objectif.

Byron en a rajouté un peu moins de trois minutes plus tard, quand Mrazek a à son tour été coupable d’un mauvais retour.

Le Canadien s’est ensuite approché à un but des Wings à 7:50 quand un tir de Pacioretty a dévié sur le défenseur Niklas Kronwall avant de faire bouger les cordages. L’entraîneur des locaux Jeff Blashill a contesté le but, croyant que Byron avait provoqué de l’obstruction, mais les arbitres n’ont pas changé leur verdict.

Les deux gardiens ont gardé le meilleur pour la fin, alors que Scrivens et Mrazek ont fermé la porte par la suite, grâce à entre autres quelques arrêts spectaculaires.

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!