Le nouveau visage de la Promenade Fleury permettra de voyager dans le temps. C’est le projet Courtepointes, du collectif Giasson Hardy Ianniciello Proulx Tu, qui est le grand gagnant du concours de design pour la mise en valeur de cette rue commerciale.

Le projet consiste en l’installation de 15 «courtepointes» géantes durant les cinq prochaines années le long des 1,5 km de la Promenade Fleury. Évalué à 255 000$, il crée un parcours historique et interactif.

L’œuvre proposée est constituée de structures métalliques filiformes contenant plusieurs centaines de cubes de bois colorés qui permettent de réaliser des motifs de courtepointes inspirés par des personnages ayant marqué le temps à Ahuntsic-Cartierville. La moitié des cubes peuvent être tournés au gré de l’expression des passants, leur offrant la possibilité de s’amuser en dessinant librement des formes.

Sur les morceaux de bois, on trouve des informations dévoilant des pans de l’histoire de la Promenade Fleury et du quartier Ahuntsic. On pourra y lire de courtes notices sur Maurice Richard, le curé Label, Sophie Barat et d’autres.

«Je pense que notre projet a convaincu le jury parce qu’il permet d’offrir une signalétique qui parcourt toute la rue et qui dure toute l’année», suppose Charles Laurence Proulx, architecte et membre du collectif. Les trois autres propositions en course devaient être démontées en hiver.

Courtepointes possède également une dimension écologique, puisque les créateurs espèrent recycler les cubes de bois et les structures métalliques à la fin de la vie utile de l’installation. «On pourra en faire des jeux éducatifs pour des écoles ou des garderies», souligne M. Laurence-Proulx.

L.a vie sur Fleury
L’équipe avait aussi en son sein une résidente de Fleury et une autre qui y travaille. «La présence des deux jeunes filles a été souvent déterminante. Elles étaient très critiques dans le choix des idées, alors qu’elles vivent au quotidien sur cette rue, observe Gil Hardy-Groleau, architecte et membre du groupe. Elles savaient ce que les gens cherchaient sur la promenade.»

L’équipe a bénéficié aussi des conseils et du soutien de Stéphane Tessier, historien et conteur connu à Ahuntsic-Cartierville qui anime des visites sur les sites historiques de l’arrondissement. Rencontré par hasard au musée du pressoir, il a aidé le groupe à défricher le terrain de l’histoire.

«C’est rare de trouver des jeunes aussi allumés quand on leur parle de personnages historiques ou de lieux de mémoire», note M. Tessier. Il avoue être pressé de voir comment l’installation sera accueillie par le public sur la rue Fleury.

Choix difficiles
Le concours de design urbain a été lancé par la Société de développement commercial (SDC) La Promenade Fleury pour donner une signature à la rue.

Malgré une existence de plus de 30 ans et un succès renouvelé auprès des résidents d’Ahuntsic et des Montréalais en général, la Promenade manquait toujours de ce petit truc qui la distinguait. La SDC a été accompagnée par le bureau du design de Montréal.

Le choix du gagnant s’est fait par un jury formé de professionnels de design et de l’architecture, de citoyens du quartier ainsi que de commerçants de la Promenade Fleury, présidé par Rami Bebawi, architecte bien connu. Au lancement du concours en juin, pas moins de 29 projets ont été présentés.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!