Amine Esseghir/TC Media Pour l’opposition, la mixité sociale est en train de se perdre à Ahuntsic-Cartierville, car les condos se multiplient.

L’élue de Projet Montréal et conseillère d’Ahuntsic, Émilie Thuillier, s’oppose fermement à la conversion de duplex en condos. Pour elle, il y en a trop à Ahuntsic-Cartierville et l’arrondissement est en train de perdre sa mixité sociale.

Deux citoyens ont déposé chacun une demande de dérogation à l’interdiction de convertir un immeuble en copropriété. Dans les deux cas, il s’agit d’un bâtiment de deux étages avec deux logements, dont un est occupé par le propriétaire. La demande a reçu l’aval des autres élus.

Toutefois, Mme Thuillier a exprimé sa dissidence dans les deux dossiers. «Les autres élus savent très bien que je m’oppose à ce genre de demandes. Il faut que nous ayons des règles plus claires à ce sujet», convient-elle.

Ce qu’elle reproche à cette démarche c’est de favoriser les condos au détriment du logement locatif. «Ce que nous voulons, c’est une mixité sociale et ce genre d’habitation le permet, car il y a des propriétaires qui sont voisins de locataires», souligne-t-elle.

Par ailleurs, le fait que le propriétaire réside dans un des logements assure l’entretien des bâtiments. Pourtant, l’autorisation a été justifiée par l’administration municipale parce que justement le propriétaire occupe un des logements.

Pour ce qui est du parc de logements locatifs, l’arrondissement assure que le taux d’inoccupation est supérieur à 3%. «Donc, le nombre de logements vacants est suffisamment élevé pour que les locataires soient en mesure de se trouver un autre logement, au besoin», peut-on lire dans un document de l’arrondissement.

Les chiffres
Il reste que Mme Thuillier s’alarme parce que l’arrondissement compte trop de condos, soutient-elle. Outre les grands projets à venir, on apprend qu’entre 2012 et 2016, 20 logements ont été convertis en condos. Le plus grand nombre a été permis en 2012 avec 11 autorisations. En 2016, on en compte cinq.

Quant aux grands projets, il est plus difficile de faire la distinction entre condos et logements locatifs. «Notre réglementation ne fait pas la différence entre les condominiums et les logements locatifs.
C’est la raison pour laquelle nous répondrons en termes de logements, ce qui confond les deux types», signale Michèle Blais, chargée de communication à l’arrondissement.

Au total, Ahuntsic-Cartierville a permis la construction de 879 logements entre 2012 et 2015. Les chiffres définitifs de 2016 n’ont pas encore été publiés.

Cette année, des projets importants ont été déposés sur le bureau de l’arrondissement.

Un immense complexe résidentiel verra bientôt le jour au nord du boulevard Crémazie. L’investissement total estimé à 65 M$ permettra la construction de trois tours de 12 étages chacune pour 343 unités d’habitation en location, 24 condos et 55 logements sociaux destinés à des personnes âgées.

Par ailleurs, des tours de 26, 21 et 16 étages devraient voir le jour à l’intersection du boulevard l’Acadie et de la rue Sauvé et abriteront plus de 800 condominiums.

Aussi dans Actualités :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!