Archives/TC Media Certaines parties du parc Raimbault étaient interdites aux piétons depuis plusieurs mois tant le risque d'affaissement des berges était important. Le parc entier pourrait être fermé pour travaux cette année.

Après une première phase entamée cet automne pour consolider les berges du parc Raimbault, à Cartierville, un nouvel appel d’offres a été lancé le 9 janvier pour la réalisation des aménagements de cet espace. En raison des travaux, le lieu pourrait être fermé au public cette année.

Cette partie des travaux donnera enfin un nouveau visage à ce parc. Elle devrait se dérouler soit au printemps soit plus tard.

«On ne sait pas comment l’entrepreneur va déployer son chantier. On ne sait pas s’il va débuter au printemps et terminer avant la saison estivale ou bien s’il va reporter le tout à l’automne», souligne Harout Chitilian, conseiller de Bordeaux-Cartierville. L’élu espère que le parc demeurera accessible au public durant la belle saison.
Il semble toutefois que ce souhait ne se réalisera pas. «La phase 2 doit débuter ce printemps et doit se terminer avant l’automne 2017», a précisé le service des communications de l’arrondissement.

Nouveau visage
Ce qui est à venir, c’est l’installation de jeux d’eau, d’espaces de jeux pour les enfants, une aire d’activités physiques et un nouveau tracé de la piste cyclable qui favorisera la cohabitation entre piétons et cyclistes.

Tout ceci intervient après une première phase qui a permis la consolidation des berges fortement érodées par la glace et l’eau. Celle-ci s’est achevée cet automne.

«Tous les travaux auraient pu être terminés plus vite si le certificat du ministère de l’Environnement nous avait été donné à temps», note M. Chitilian.

Effectivement, la première partie nécessitait l’autorisation de Québec qui n’a été obtenue qu’au printemps 2016 et n’a été entamée qu’à la fin de l’été passé.

Le projet est financé en partie sur l’enveloppe de 7,3 M$ octroyés par la Ville de Montréal à Ahuntsic-Cartierville dans le cadre de son plan de l’eau. Ce programme de soutien de 25 M$ réparti entre plusieurs arrondissements du nord de l’île est destiné à la mise en valeur de la rivière des Prairies.

«D’après ce que j’ai compris, la première phase est achevée, mais il faut rester vigilant pour voir si effectivement ce qui a été fait assure la stabilisation des berges comme nous le souhaitons», indique M. Chitilian.

Un projet attendu
L’élu défend ce projet depuis plusieurs années et lorsque la décision de faire des travaux de consolidation des berges avait été prise en 2014, il avait invité la population à s’exprimer lors d’une consultation publique pour s’approprier le parc et imaginer collectivement ce que les riverains voulaient.

Si on avait une idée précise de ce qu’on voulait, il a fallu patienter plus d’une année pour voir les choses commencer à bouger.

En attendant, M. Chitilian a convaincu la direction des loisirs de l’arrondissement pour mettre en place un programme d’animations hivernales au parc Raimbault. «J’ai reçu l’été passé une pétition de 144 noms et nous avons mis en place une panoplie d’activités gratuites jusqu’en mars», souligne-t-il.

 

Aussi dans Actualités :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!