Archive/TC Media Le parc Saint-Paul-de-la-Croix est situé entre les rues Sauvé, Sauriol, Christophe-Colomb et Hamel. Il est doté d’espaces de jeux, mais dans de nombreux cas, ils sont désuets.

Les élus d’Ahuntsic-Cartierville ont annulé l’appel d’offres pour des aménagements et la construction d’un chalet au parc Saint-Paul-de-la-Croix. Les offres reçues dépassent les estimations faites par l’arrondissement.

Les travaux devaient débuter cette année et auraient durer deux ans. Ils sont reportés pour au moins une année.

Les trois offres reçues pour la réalisation de ces travaux se situaient entre 2,6 et 3,1 M$, soit jusqu’à 40% supérieures aux évaluations dont disposent les services techniques de l’arrondissement.

«Il n’y avait que l’annulation qui était possible car on ne peut pas dépenser ainsi les deniers de l’arrondissement», indique Lorraine Pagé, conseillère du district du Sault-au-Récollet où se situe le parc.

Les services techniques devront revoir leur conception pour permettre à l’arrondissement de repartir en appel d’offres. Mais cela ne pourra se faire qu’à l’automne. Ils devront apporter des modifications aux jeux d’eau, revoir les plans et devis pour aller chercher des économies et de recommencer le processus.

Il est clair que les travaux sont reportés d’une année, convient Mme Pagé. Toutefois, il faut insister pour dire que nous n’annulons pas le chantier. Le parc sera réaménagé et un nouveau chalet sera construit.»

Pour cet été, la pataugeoire du parc sera toujours ouverte aux enfants, de même que le vieux chalet.

«En fait, rien ne change pour la saison estivale puisqu’on prévoyait de lancer les travaux à l’automne», précise Mme Pagé.

D’importants travaux de réfection, dont la reconstruction du chalet, sont prévus au parc Saint-Paul-de-la-Croix. Ils devaient débuter cet automne. Le chantier devait s’étaler sur deux ans. Une première phase de travaux a été déjà achevée pour réhabiliter les champs de balles.

Le contrat pour les plans et devis a été accordé à L’Atelier VAP (Ville Architecture Paysage) pour un montant d’un peu plus de 123 000$.

Le chalet du parc, un des plus anciens d’Ahuntsic-Cartierville date de 1956. Il devrait être reconstruit à l’image de celui du parc Ahuntsic avec des espaces communs pour des associations, des douches et des salles de bains accessibles de l’extérieur.

Il est utilisé autant par les riverains et les passants que par les élèves de l’école Louis-Colin qui se trouve à proximité. L’école Sophie-Barat y tient une partie de ses camps de jour, des enfants des garderies viennent également y jouer.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!