Amine Esseghir/TC Media Garance Drolet, atteinte d'achondroplasie, aime nager, faire du vélo et courir. À 10 ans, elle accumule récompenses et médailles.

Garance Drolet, 10 ans, passe pour une fillette vivante et dynamique comme toutes les jeunes de son âge à la différence qu’elle vit un handicap que la majorité des gens ne perçoivent pas. Elle a l’achondroplasie, la forme de nanisme la plus courante.

Garance est plus petite que la moyenne des enfants de son âge. Elle le sait, mais cela ne l’empêche pas d’être une sportive convaincue.

«J’aime beaucoup la natation surtout la nage sur le dos», dit-elle. Elle fait également du vélo grâce à une bicyclette construite spécialement pour elle.

Cette jeune résidente d’Ahuntsic aime aussi courir et elle va prendre part aux jeux mondiaux des personnes de petite taille qui auront lieu du 4 au 12 août à Guelph, en Ontario. La jeune athlète est membre de l’équipe Canada pour cette compétition.

«Je vais participer dans la catégorie des 10 à 12 ans pour le frisbee, à la course de 40 m individuelle et la course de relais», précise-t-elle.

Cette manifestation sportive internationale se tient tous les quatre ans et c’est une vitrine inestimable pour les personnes de petite taille.

«Cela permet de voir tous les sports que les gens atteints de nanisme peuvent pratiquer, relève Nathalie Labelle, de l’Association québécoise des personnes de petite taille (AQPPT). C’est d’ailleurs une des questions que nous posent souvent les parents. Quel sport peut pratiquer mon enfant?»

Une douzaine de disciplines sont au programme de ces septièmes jeux avec la participation de 19 pays.

«Je ne sais pas si avec les enfants de 12 ans je vais pouvoir faire un bon résultat», s’inquiète Garance.

Lors des derniers jeux tenus en 2013 aux États-Unis, 400 athlètes avaient pris part aux épreuves.

Il faut savoir que certains sportifs de haut niveau atteints de nanisme participent aussi aux Jeux paralympiques.

«Dans les sports, cela semble évident, or dans la vie quotidienne, les gens ne nous voient pas comme des personnes handicapées parce que nous ne sommes pas en fauteuil roulant, pourtant nous aussi nous militons pour l’accessibilité universelle», indique Mme Labelle.

Son association, comme toutes celles qui défendent des personnes en situation de handicap, travaille pour faire reconnaître le nanisme comme une incapacité à prendre au sérieux.

La Semaine québécoise des personnes handicapées a lieu du 1er au 7 juin. Elle se déroule, cette année, sous le thème «ensemble, bâtissons une société plus inclusive».

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!