Malgré les importants chantiers menés actuellement à Cartierville qui causent de nombreux tracas aux commerçants du coin, les actions de revitalisation se poursuivent pour maintenir la rue accueillante. Une exposition de dix photographies qui retracent l’histoire de Cartierville se tient sur le boulevard Gouin Ouest, entre les rues Ranger et Grenet.

Cinq panneaux ont été installés sur les trottoirs pour présenter dix photos grand format. Il s’agit d’une première exposition, puisque le lieu devient un espace d’exposition en plein air. Les panneaux seront démantelés uniquement en hiver.

Par ailleurs, une ancienne enseigne commerciale à l’angle du boulevard Gouin et de la rue Grenet a été utilisée comme support pour en faire une œuvre d’art publique.

Intitulée Temporalité, elle a été réalisée par Olivier Bonnard, artiste illustrateur qui a plusieurs œuvres d’art urbain à son catalogue. «J’ai voulu illustrer une ligne du temps qui raconte l’histoire de Cartierville en une seule œuvre», souligne-t-il.

Par ailleurs, trois terrasses seront bientôt installées sur les rues perpendiculaires au boulevard Gouin. Il s’agit des placottoirs et de bacs à fleurs pour égayer les lieux et offrir au public des lieux plus accueillants. Une murale sera également réalisée sur un mur aveugle du secteur.

Ces initiatives sont entreprises par le Conseil local des intervenants communautaires (CLIC) de Bordeaux-Cartierville en collaboration avec la jeune Association des gens d’affaires de Gouin Ouest (AGAGO).

Ces projets bénéficient d’appuis financiers, notamment 250 000$ dans le cadre du programme Quartier 21 et une somme pour aider les commerçants à traverser la phase de chantier accordée par la Ville de Montréal dans le cadre du Pr@m artère-en-chantier.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!