Collaboration spéciale Le centre d'hébergement des sœurs de la Providence deviendra un centre communautaire autour duquel se façonnera un quartier culturel. Sa chapelle décorée par le sculpteur Charles Deaudelin deviendra une salle multifonctionnelle.

L’arrondissement Ahuntsic-Cartierville veut créer un nouveau pôle culturel autour du nouveau centre communautaire de Cartierville. Les citoyens et les organismes communautaires seront consultés en septembre à ce sujet.

Une bibliothèque moderne et une salle multifonctionnelle permettront de créer un quartier propice aux arts autour du centre d’hébergement des sœurs de la Providence acquis par la Ville pour en faire un centre communautaire.

L’arrondissement veut créer quatre quartiers culturels. Ces lieux déterminés géographiquement sont proches des citoyens et les créateurs seront encouragés à y tenir des manifestations artistiques.

Si une programmation existe déjà dans trois secteurs identifiés, le cas de Cartierville est plus complexe. Il faut démarrer de rien. «Il y a plus de travail à faire», convient Laurent Legault, directeur de la culture, des sports, des loisirs et du développement social.

«Nous aurons à l’intérieur une bibliothèque du 21e siècle, une salle de spectacle et des espaces communs tout à fait adéquats pour développer une offre culturelle», énumère M. Legault.

Comme le projet en est à ses débuts, les citoyens seront consultés avant d’esquisser les plans et soumettre un projet définitif.

Deux soirées d’information et de consultations sont prévues. Une le 9 septembre pour le grand public et une autre, le 14 septembre pour les organismes et les institutions.

«Dans ce plan, nous ne sommes pas les promoteurs des événements culturels. C’est aux artistes et aux créateurs de le faire. Mais nous appuierons les actions qui auront lieu dans ces aires géographiques définies», soutient M. Legault.

Les autres quartiers
Les autres quartiers sont identifiés à cause des activités artistiques qui s’y tiennent déjà. Le premier est Fleury-Lajeunesse, à l’endroit où se trouvent la bibliothèque Ahuntsic, le Café de Da et la maison de la culture. Le parc Ahuntsic tout proche est également un espace de diffusion culturelle.

Dans le Sault-au-Récollet, autour du parc de la Visitation il y a le musée la maison du pressoir, la maison du meunier, les vieux moulins et l’église de la Visitation. «Outre la dimension patrimoniale des lieux, il faut rappeler que l’église accueille des concerts de musiques fabuleux», note M. Legault.

Le quartier Chabanel connait aussi un frémissement culturel et l’arrondissement saisi cette opportunité pour dire que c’est à cet endroit que les choses se passent. «L’organisme Ahuntsic en fugue y organise des concerts de musique de jazz les jeudis à midi parce que place Iona-Monahan s’y prête bien», souligne M. Legault.

 

40 000

Actuellement près d’une centaine de spectacles se déroulent annuellement à la maison de la culture pour plus de 40 000 spectateurs et 6 300 visiteurs pour les 8 expositions annuelles.

Autres volets
Outre les quartiers culturels, le plan de l’arrondissement veut augmenter la fréquentation des bibliothèques à 500 000 lecteurs et 900 000 prêts d’ici 2021, en favorisant l’accès et en mettant à la disposition des lecteurs les ouvrages qu’ils recherchent.
Consolider et développer la programmation de la maison de la culture et améliorer l’accessibilité. L’arrondissement veut aussi acquérir trois œuvres d’art publiques à ajouter aux 35 œuvres existantes, dont sept appartenant à la Ville.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!