Archives TC Media Des efforts sont encore à faire dans Ahuntsic-Cartierville pour inciter la population au recyclage.

Avec un taux de récupération de 55%, Ahuntsic-Cartierville est parmi les arrondissements qui recyclent le moins à Montréal. S’il y a eu une nette amélioration avec la collecte des matières organiques, des progrès sont à faire par rapport à d’autres secteurs de l’agglomération.

Ce constat ressort du portrait 2016 des matières résiduelles de l’agglomération dévoilé il y a quelques jours. Engagée dans une double mission de réduction des déchets à la source et d’augmentation de la collecte de matières recyclables et organiques, la Ville de Montréal s’est réjouie de la diminution de 86 000 tonnes de matières éliminées et de la hausse de 11% de la récupération sur tout le territoire lors des cinq dernières années.

À l’échelle de l’agglomération, le volume d’ordures ménagères éliminées était l’an dernier de 249 kilos par personne et par an, soit une baisse de 29 kilos depuis 2014. Chaque montréalais participait à la récupération de 83 kilos de matières recyclables par année et de 36 kilos de matières organiques.

Dans Ahuntsic – Cartierville, la production de déchets est presque dans la moyenne de celle de l’agglomération avec 250 kilos par personne et par année (-25 kilos entre 2014 et 2016). En revanche, les collectes de matières recyclables et organiques sont moins importantes avec respectivement 71 et 28 kilos par personne et par an.
L’arrondissement figure même au bas du classement par rapport au recyclage puisque le taux de récupération relevé en 2016 était de 55% (60% pour l’ensemble de la métropole), soit le même niveau qu’en 2014. Seuls Saint-Léonard et Anjou font pire dans ce domaine.

«Il y a encore un peu de travail à faire avec le recyclage. Tout est souvent question de sensibilisation, les gens ne sont parfois pas suffisamment informés et nous sommes prêts à les aider s’ils ont besoin d’aide», indique Réal Ménard, le responsable du développement durable au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Pour ce qui est des matières organiques, on peut noter une nette amélioration grâce au développement de la collecte implantée désormais dans 373 000 logements sur l’ensemble de l’île, mais là encore l’arrondissement est en dessous de la moyenne montréalaise avec un taux de récupération de 16% (20% pour Montréal).

«Ils vont arriver à la moitié de la distribution du bac brun à la fin de l’année, donc c’est normal que cela prenne un peu plus de temps, mais nous sommes contents de la manière dont les choses se passent dans l’arrondissement», explique Réal Ménard.

Gestion encourageante des autres résidus
Si des efforts de sensibilisation sont manifestement encore nécessaires dans l’arrondissement pour le recyclage et les matières organiques, les autres collectes sont à l’inverse très efficaces dans Ahuntsic – Cartierville.

Avec un taux de récupération de 73% des résidus de constructions, de rénovation et de démolition résidentiels et des encombrants, le secteur peut se vanter de figurer parmi les meilleurs dans ce domaine (moyenne de 69% sur l’ensemble de l’île).

La constatation est identique pour ce qui est des résidus domestiques dangereux avec un taux de récupération de 64%, soit deux points de plus que celui de la moyenne de l’agglomération (62%).

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!