Amine Esseghir/TC Media Pour Mme Thuillier, le plan stratégique d'Ahuntsic-Cartierville 2018-2021 marque le début d'une nouvelle ère dans l'arrondissement.

Pour son premier conseil d’arrondissement de 2018, la mairesse Émilie Thuillier, a dévoilé son plan stratégique 2018-2021. Ce plan a la particularité de se définir à travers 19 mesures concrètes et quantifiables et signale le début d’une ère nouvelle à Ahuntsic-Cartierville.

Les citoyens verront des ruelles vertes, des autos en libre-service, des saillies de trottoirs dès 2018. L’administration récemment élue veut ainsi inaugurer sa manière de gérer.

Le plan est élaboré pour quatre ans, mais pour la mairesse, il reflète l’approche du parti au pouvoir à l’arrondissement et à Montréal. «C’est un véritable changement d’ère qui commence dans Ahuntsic‐Cartierville», dit-elle.

Si elle a pu apporter de tels changements trois mois à peine après avoir été élue, c’est que beaucoup d’idées étaient déjà ficelées.

«Il y avait beaucoup de choses dans mes boites, confie-t-elle. Au cours des huit dernières années, comme conseillère de Ville, j’ai proposé plusieurs mesures progressistes qui n’ont pas été retenues par le maire sortant.»

Mme Thuillier annonce aussi que le plan est accueilli avec beaucoup d’enthousiasme, autant par les fonctionnaires que les élus.  «Fait rare, il a été discuté avec les élus des deux partis représentés au conseil d’arrondissement», souligne-t-elle.

Un programme de séances du conseil d’arrondissement itinérantes devrait être publié d’ici avril. Des subventions pour les couches lavables seront bientôt accordées. «C’est une petite mesure, mais c’est très symbolique de notre façon de voir le développement durable», convient Mme Thuillier.

Cet été, les citoyens pourront assister à plusieurs concerts de musique en plein air. «Cela fait partie de l’ADN d’Ahuntsic-Cartierville», affirme Mme Thuillier.

Si les changements du contenu sont évidents, il y a aussi une transformation du contenant. «L’arrondissement n’a jamais eu de plan stratégique, relève Mme Thuilier. Il a eu un plan de gestion stratégique. D’ailleurs, les citoyens qui venaient aux soirées d’information à ce sujet restaient sur leur faim, la gestion stratégique leur parlant très peu.»

Toutefois, certains projets lancés par l’administration précédente seront continués. On retrouve, entre autres, la collecte des résidus alimentaires étendue à Bordeaux-Cartierville et la poursuite du développement du parcours Gouin.

Outre des aspects très ciblés de la gestion locale, le plan présente aussi des orientations politiques de plus grande envergure comme celle liée au logement.

Pour 2018, l’arrondissement va élaborer une nouvelle stratégie d’inclusion. On devrait y retrouver la vision de Projet Montréal avec 20% sociaux et 20% d’abordables dans les développements immobiliers à venir.

«Cela guidera les nouveaux projets immobiliers et nous évitera les psychodrames comme celui de Henri-B», dit la mairesse faisant référence aux projets de condos sur l’ancien terminus de la Société de transport de Laval près de la station de métro Henri-Bourassa qui n’a pas inclus de logements sociaux.

Le plan stratégique prévoit aussi pour les trois années à venir un «développement exemplaire du site Louvain réalisé avec et par la communauté», lit-on. Le plan sera publié sur le site Internet de l’arrondissement. «Il résume notre volonté de transparence et de reddition de compte», assure Mme Thuillier.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!