Collaboration spéciale Luigi «Sound Proof» Labarrière, conférencier et animateur radio, poursuit des recherches depuis plusieurs années pour mettre en lumière des personnalités noires méconnues qui ont grandement contribué à bâtir l'Amérique.

Luigi «Sound Proof» Labarrière, conférencier et animateur radio, présentera une conférence au Café de DA dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs, le 16 février. Elle sera consacrée notamment à l’histoire du roi Zumbi et à celles d’autres personnages importants des trois Amériques.

«C’est une conférence que je présente depuis quelques années dans les écoles et les organismes communautaires et qui s’enrichit avec le temps», indique Luigi Labarrière.

Lors de cet événement, M. Labarrière présentera des personnalités noires marquantes d’hier à aujourd’hui.

À travers des hommes et femmes remarquables tant sur le plan politique, social que culturel, le public pourra découvrir un autre visage des Amériques. «Je veux sortir de la victimisation et présenter les aspects positifs de la contribution de ces citoyens à la construction des Amériques», soutient-il.

Le roi Zumbi est né vers 1655 dans les campagnes de Recife dans le Pernambuco, au Brésil. Zumbi de Palmares fut capturé à six ans dans une des communautés du Quilombo de Palmares.  Élevé par un prêtre, Zumbi apprit le latin, le portugais et devint chrétien. À 15 ans, il s’enfuit dans la jungle, pour Palmares.

À 20 ans, il commença à mener une des plus grandes révoltes face à l’offensive portugaise tout en revendiquant la liberté totale pour les esclaves noirs de Palmares ou d’ailleurs.  Sa résistance lui valut une fin tragique. On lui coupera la tête et son corps démembré sera conservé dans le sel.

Zumbi jugé mort par ceux qui lui ont tranché la gorge, il demeurait vivant dans l’esprit de ceux qui le considéraient comme leur héros.

Le Mois de l’histoire des Noirs est célébré depuis 1926 aux États-Unis et depuis 1995 au Canada. Malgré ce temps, il ne semble pas qu’il soit démodé aux yeux du conférencier.

«Ce mois est nécessaire jusqu’à ce qu’on intègre certains personnages d’origine illustres dans nos programmes d’histoire au primaire, au secondaire et plus encore, affirme M. Labarrière. À ce jour, il n’y a que quatre écoles dans le nord-ouest de l’Ontario et au Manitoba qui dispensent des cours sur la contribution des Afro-Américains à la construction de l’Amérique.»

La conférence se tiendra au Café de Da, 545, rue Fleury Est, le 16 février, à 19h. L’inscription est obligatoire au 514 872-0568.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!